NOUVELLES

L'actionnaire dissident du Canadien Pacifique reçoit l'appui de l'OIRPC

11/05/2012 12:58 EDT | Actualisé 11/07/2012 05:12 EDT

CALGARY - L'investisseur dissident qui veut modifier la composition du conseil d'administration du Canadien Pacifique (TSX:CP) et faire remplacer son chef de la direction a obtenu vendredi un nouvel appui de taille en l'Office d'investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC).

Selon Pershing Square Capital Management, l'OIRPC appuie chacun des sept candidats mis de l'avant par le fonds d'investissement pour l'élection qui doit avoir lieu lors de l'assemblée annuelle du transporteur ferroviaire, la semaine prochaine.

Selon Bill Ackman, qui est à la tête de Pershing Square, ce nouvel appui — jumelé aux autres annoncés ces dernières semaines — témoigne clairement du désir des investisseurs de procéder à d'importants changements chez le Canadien Pacifique.

Selon l'OIRPC, un des plus grands régimes de pensions au Canada, la performance du CP est significativement inférieure à celle de ses concurrents et cela nuit au rendement de ses actionnaires.

Le CP a récemment réalisé certains progrès sous le leadership du chef de la direction Fred Green, mais les propositions de Pershing sont plus prometteuses à long terme, a précisé l'OIRPC.

Pershing Square veut remanier le conseil d'administration du CP afin de pouvoir remplacer Fred Green par Hunter Harrison, ex-chef de la direction chez le chemin de fer rival Canadien National (TSX:CNR).

Un autre important régime de retraite, celui des professeurs de l'Ontario, connu sous le nom de Teachers', appuie également l'initiative de Pershing Square.

L'action du CP a pris vendredi 45 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 73,38 $.

PLUS:pc