NOUVELLES

La Bourse de Toronto recule malgré les solides données sur l'emploi

11/05/2012 05:19 EDT | Actualisé 11/07/2012 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé vendredi en baisse, les investisseurs ayant jonglé avec les données faisant état d'une forte création d'emploi au Canada pendant que d'autres montraient un ralentissement de l'économie chinoise plus prononcé que prévu.

L'indice composé S&P/TSX a reculé de 41,50 points pour terminer avec 11 694,67 points, tiré vers le bas par la glissade des titres liés aux ressources naturelles.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,08 cent US à 99,91 cents US, après que Statistique Canada eut rapporté la création de 58 200 emplois le mois dernier, soit bien plus que les 10 000 attendus par les économistes.

La Bourse de croissance TSXV a perdu 9,73 points à 1345,58 points.

Le recul du TSX met fin à une semaine de déclins marqués pour le parquet torontois, conséquence du chaos politique qui règne en Grèce depuis l'élection de dimanche dernier. Les résultats du scrutin n'ont pas permis de former un nouveau gouvernement, ce qui signifie probablement que les Grecs seront de nouveau appelés aux urnes le mois prochain.

Les marchés new-yorkais ont aussi été faibles vendredi, après que la banque JPMorgan eut annoncé avoir perdu deux milliards $ US ces six dernières semaines par l'entremise d'un portefeuille mis sur pied pour la protéger contre les risques qu'elle prenait avec son propre argent. Son titre a dégringolé de 8,75 pour cent.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a rendu 34,44 points à 12 820,6 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a grimpé de 0,18 point à 2933,82 points et que l'indice élargi S&P 500 a cédé 4,6 points à 1353,39 points.

Les titres des secteurs liés aux matières premières ont cédé du terrain à la suite de la publication de données faisant état d'un ralentissement économique plus prononcé que prévu en Chine.

La production industrielle chinoise a grimpé de 9,3 pour cent en avril par rapport à l'an dernier, alors que cette croissance était de 12 pour cent en mars.

L'économie chinoise a crû de 8,1 pour cent au premier trimestre, une progression robuste, mais néanmoins sa plus lente depuis 2009.

À Toronto, le secteur de l'énergie a perdu un pour cent. Le cours du pétrole brut a abandonné 95 cents US à 96,13 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Suncor Énergie (TSX:SU) a effacé 55 cents à 28,75 $.

Les prix des métaux ont aussi retraité, celui du cuivre ayant perdu 4 cents US à 3,65 $ US la livre. La Chine est le plus grand consommateur de ce métal, qui est essentiellement considéré comme un indice économique en soi tellement son utilisation s'étend à plusieurs industries.

Le secteur torontois des métaux de base a rendu un peu plus d'un pour cent, l'action de Teck Resources (TSX:TCK.B) s'étant défaite de 43 cents à 32,99 $, tandis que celle d'Ivanhoe Mines (TSX:IVN) a reculé de 51 cents à 9,48 $.

Le cours du lingot d'or a aussi retraité, cédant 11,50 $ US à 1584 $ US l'once à New York. Le secteur aurifère torontois a perdu environ deux pour cent.

Sur l'ensemble de la semaine, l'indice phare du parquet torontois a perdu 1,48 pour cent.

PLUS:pc