Grève étudiante: les États-Unis mettent leurs ressortissants en garde contre les manifestations

Publication: Mis à jour:

Le consulat des États-Unis à Montréal met en garde les touristes américains et tous ses ressortissants contre les manifestations étudiantes.

Sur son site web, le consulat prévient que les protestations peuvent résulter «en violences et en arrestations». «Le consulat des États-Unis demande aux citoyens américains d'éviter les zones de manifestations, et d'être très prudents s'ils se trouvent à proximité de manifestations.»

Le consulat poursuit en expliquant que des manifestations se déroulent depuis plusieurs semaines pour protester contre la hausse des droits de scolarité. «Même si la majorité des manifestations ont été pacifiques, certains protestataires ont incité à la violence, en lançant des pierres ou en posant d'autres gestes de vandalisme.»

«Les commerces demeurent ouverts mais le trafic et les transports publics peuvent être perturbés par les protestations», poursuit le message d'avertissement. «Bien que les manifestations se veulent pacifiques, certaines peuvent virer à la confrontation ou en situations potentiellement violentes.»

Le département d'État américain conclut en mettant les ressortissants américains en garde puisqu'ils pourraient être pris au milieu d'une manifestation puis être arrêtés et détenus.

Jeudi, le maire de Montréal, Gérald Tremblay a fait part de son exaspération à la suite de la paralysie du métro par des bombes fumigènes. Comme depuis les dernières semaines, il a répété que l'image de Montréal sur la scène internationale risquait d'être affectée par les protestations étudiantes.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
MANIFESTATION DU 22 MARS 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction