NOUVELLES

Algérie/législatives: les résultats du scrutin sont "inacceptables" (islamistes)

11/05/2012 02:25 EDT | Actualisé 11/07/2012 05:12 EDT

Les islamistes de l'Alliance pour l'Algérie verte onr dénoncé des "résultats illogiques et inacceptables" après l'annonce des résultats officiels d'élections législatives qui leur donnent 48 des 462 sièges de la future Assemblée.

"C'est une régression de la démocratie", a lancé le chef de file du Mouvement de la société pour la paix (MSP) Bouguerra Soltani qui estime que "les autres partis (de l'assemblée) se retrouvent en dehors du jeu démocratique".

Le MSP est la principale formation de l'"Alliance de l'Algérie verte (AAV)" qui regroupe Ennahda (Renaissance) et le Mouvement El Islah (Réforme).

Abderezak Mokri, directeur de campagne de l'Alliance islamiste, a déclaré aux journalistes en marge de cette conférence que l'AAV "aurait accepté 80 à 90 sièges pour ne pas empirer la situation" mais qu'ils aurait dû en avoir une centaine.

"Comment expliquer que 31 wilayas (préfectures) sur les 48 du pays soient sans couleur islamique", s'est étonné M. Soltani qui cite "Blida (50 km au sud-ouest d'Alger), fief des islamistes, sans aucun siège pour l'Alliance".

L'Alliance verte va "contacter les autres partis pour étudier ensemble les résultats et organiser peut-être une action commune", a-t-il ajouté.

Chacun des trois partis de cette alliance convoquera dans un premier temps son Madjliss Echoura (conseil consultatif) en session d'urgence pour décider de la conduite à tenir.

L'AVV déposera des recours auprès du Conseil constitutionnel.

Selon les résultats annoncés vendredi par le ministre de l'Intérieur Daho Ould Kablia, le Front de Libération Nationale (FLN, parti présidentiel) a remporté le scrutin, avec 220 des 462 sièges, et les islamistes ont subi un revers, en arrivant en 3e position avec 59 sièges, derrière le Rassemblement national démocratique (RND) du Premier ministre Ahmed Ouyahia (68).

Le FLN et le RND, membres de l'Alliance présidentielle sortante depuis 2004, ont la majorité absolue dans la nouvelle assemblée nationale. Ils étaient alliés jusqu'en janvier dernier avec le MSP qui a préféré se joindre à l'AVV.

Le taux de participation au scrutin de jeudi a été revu légèrement à la baisse à 42,36% des 21 millions d'électeurs, contre 42,9% annoncés jeudi soir. Ce taux avait atteint 35,67% en 2007.

amb/bmk/cpy

PLUS:afp