NOUVELLES

Un avion civil russe transportant 47 personnes s'écrase en Indonésie

10/05/2012 12:04 EDT | Actualisé 09/07/2012 05:12 EDT

JAKARTA, Indonésie - Les équipes de secours ont trouvé tôt jeudi les débris d'un avion civil russe sur une montagne, plusieurs heures après sa disparition au cours d'un vol de démonstration dans l'ouest de l'Indonésie. Les premiers éléments ne donnaient aucun signe de la présence de survivants parmi les 47 personnes qui étaient à bord.

Des membres des familles des passagers ont passé la nuit à l'aéroport.

Les hélicoptères avaient repris les recherches interrompues en raison du mauvais temps.

Les contrôleurs aériens avaient perdu le contact, mercredi, avec cet appareil alors qu'il survolait une zone montagneuse de l'île de Java, dans le sud de l'Indonésie, ont indiqué des sources officielles.

Le Sukhoi Superjet-100 a décollé de l'aéroport Halim Perdanakusuma de Jakarta à 14 h 21 pour un vol de démonstration. Il a disparu des écrans radar 21 minutes plus tard près de la chaîne de montagnes de Salak, alors que l'équipage avait demandé aux contrôleurs aériens l'autorisation de réduire l'altitude de vol de 3000 à 1800 mètres.

Selon le chef de l'agence indonésienne de recherche et de secours, plusieurs diplomates de l'ambassade russe, des acheteurs potentiels de transporteurs aériens indonésiens et des journalistes avaient pris place dans l'avion pour ce vol de démonstration, le deuxième du jour, qui devait durer 50 minutes.

Huit Russes, 37 Indonésiens, un Américain et un Français étaient à bord.

L'appareil, conçu par Sukhoi en collaboration avec des partenaires occidentaux, est le premier avion commercial entièrement nouveau conçu par la Russie depuis la disparition de l'Union soviétique.

Avec cet avion, qui a effectué son vol inaugural en 2008, la Russie espère faire une percée sur des marchés internationaux.

Le Superjet — un appareil de 75 à 95 sièges — était présenté comme un rival aux avions à réaction de taille similaire de Bombardier et de la société brésilienne Embraer SA.

PLUS:pc