NOUVELLES

Niger: arrivée à Niamey de 400 soldats déserteurs maliens (source sécuritaire)

10/05/2012 05:53 EDT | Actualisé 10/07/2012 05:12 EDT

Environ 400 soldats maliens qui ont déserté après l'offensive de rebelles touareg dans le nord du Mali sont arrivés à Niamey, a-t-on appris jeudi de source sécuritaire nigérienne.

"Ils sont environ 400 qui sont arrivés en début de semaine de la frontière du Mali et sont cantonnés sous des tentes à Saguia", un village du sud de la capitale, a indiqué à l'AFP cette source sous couvert de l'anonymat.

Les soldats déserteurs sont hébergés "sous des tentes gardées par les Forces de défense et de sécurité" nigériennes, a-t-elle ajouté.

Ces hommes de l'armée régulière malienne étaient dirigés par le colonel Alaji Ag Gamou, ancien pilier de l'armée malienne dans le Nord et ex-commandant de la caserne de Kidal, qui avait pris la fuite début avril après une offensive des rebelles touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA).

Après leur fuite en avril, le colonel Ag Gamou, un vétéran de la première rébellion touareg des années 1990 au Mali, et ses soldats avaient pris position dans la zone de Labezanga, près de la frontière nigérienne, avec leur armement.

"Ils sont rentrés à Niamey à bord de 60 véhicules, sans armes", a expliqué à l'AFP une source touareg, précisant qu'ils ont "préalablement remis leur armes aux autorités nigériennes".

En revanche, "quelque 300 éléments du colonel Ag Gamou ont préféré rejoindre la semaine dernière les rangs du MNLA, plutôt que de venir au Niger", a affirmé cette source.

Le Niger a lui-même été confronté par le passé à des rébellions touareg.

Le Nord malien est depuis fin mars-début avril aux mains du MNLA, qui avait lancé l'offensive en janvier, et surtout de groupes islamistes armés, dont Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

bh/tmo/sba

PLUS:afp