NOUVELLES

Le secteur du commerce international canadien a de nouveau déçu en mars

10/05/2012 09:01 EDT | Actualisé 10/07/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Le commerce international canadien a déçu pour un deuxième mois de suite, en mars, bien que des analystes aient relevé au chapitre des exportations quelques signes positifs qui devraient contribuer à la croissance économique.

L'excédent commercial du Canada a augmenté légèrement par rapport au mois précédent, étant passé de 273 millions $ à 351 millions $. Cela reste inférieur au déficit de 500 millions $ attendu parce que les importations ont diminué davantage que les exportations, a annoncé jeudi Statistique Canada.

Les importations de marchandises ont baissé de 0,6 pour cent en mars, à 39,1 milliards $, tandis que les exportations ont glissé de 0,4 pour cent, à 39,5 milliards $.

Bonne nouvelle, cependant, le recul a été imputable à l'impact des prix. Au chapitre du volume, les exportations ont augmenté de près d'un pour cent, et les importations, de 0,6 pour cent.

Les économistes s'attendaient à un redressement plus marqué de la situation à la suite des décevants résultats de février. Ils ont toutefois fait remarquer que compte tenu des données ajustées à l'inflation, positives, et des derniers mois de 2011, solides, le commerce international contribuerait à la croissance économique au premier trimestre.

«En termes réels, le commerce extérieur va vraisemblablement contribuer fortement à la croissance économique du Canada au cours du premier trimestre. Les exportations étaient en hausse de 10,1 pour cent, à un taux annuel, comparativement à une augmentation de 5,3 pour cent pour les importations», a affirmé Jacques Marcil, économiste à la Banque TD.

Les exportations demeurent un élément clé de l'économie canadienne puisqu'elles représentent un peu plus de 30 pour cent du produit intérieur brut (PIB) du pays.

En mars, les exportations vers les États-Unis ont diminué de 2,1 pour cent pour s'établir à 28,7 milliards $, ce qui représentait un troisième mois consécutif de déclin. Les importations ont également diminué, soit de 1,4 pour cent, pour se situer à 24,1 milliards $.

L'excédent commercial du Canada avec les États-Unis a donc diminué, étant passé de 4,9 milliards $ en février à 4,6 milliards $ le mois suivant.

Les exportations vers les pays autres que les États-Unis ont augmenté de 4,5 pour cent, s'étant élevées à 10,8 milliards $, et les importations ont progressé de 0,8 pour cent pour atteindre 15,1 milliards $. Par conséquent, le déficit commercial du Canada avec les pays autres que les États-Unis a rétréci, étant passé de 4,6 milliards $ en février à 4,3 milliards $ en mars.

PLUS:pc