NOUVELLES

Le pétrole finit en hausse à New York, après six séances de repli

10/05/2012 04:49 EDT | Actualisé 10/07/2012 05:12 EDT

Les cours du pétrole ont fini en petite hausse jeudi, après une série de six baisses consécutives, à la faveur d'un indicateur encourageant aux Etats-Unis mais aussi d'un léger regain d'optimisme en Grèce.

Le baril de référence pour livraison en juin a gagné 27 cents par rapport à mercredi, à 97,08 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le brut coté à New York a profité "de statistiques assez raisonnables aux Etats-Unis ainsi que du relevé assez satisfaisant sur les inventaires" américains de pétrole, publié mercredi, a commenté Bart Melek, analyste de TD Securities.

Les nouvelles inscriptions au chômage ont baissé aux Etats-Unis pour la deuxième semaine d'affilée, selon des chiffres publiés jeudi à Washington par le département du Travail.

"Le marché semble aimer ces chiffres" ce qui "permet de prendre son souffle après l'inquiétude pour la situation en Europe, suite aux élections du week-end" en Grèce et en France, a noté Tom Bentz, de BNP Paribas.

Si les réserves de brut ont augmenté pour la septième semaine consécutive, plus qu'attendu, celles d'essence ont elles reculé bien plus que prévu, baissant de 2,6 millions de barils contre 600.000 barils attendus.

Celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont reculé de 3,3 millions de barils contre 100.000 barils.

Enfin, le marché a été animé par "un certain optimisme par rapport à la situation en Europe", a dit M. Melek à propos des négociations en Grèce.

Quatre jours après des élections législatives qui ont donné la victoire à des partis souhaitant remettre en cause la cure d'austérité imposée au pays, l'espoir reposait sur les épaules de l'ex-ministre des Finances Evangélos Vénizélos.

sab/chr/bar

PLUS:afp