NOUVELLES

Le Canada condamne les attentats de Damas

10/05/2012 05:27 EDT | Actualisé 10/07/2012 05:12 EDT

Le Canada a condamné les attaques à la voiture piégée qui ont fait 55 morts et 372 blessés jeudi à Damas.

"Les deux parties doivent immédiatement respecter le cessez-le-feu supervisé par les Nations unies qui a été demandé par le Canada et des dizaines d'autres pays", a déclaré le ministre des Affaires étrangères, John Baird, réagissant à l'attentat le plus meurtrier en près de 14 mois de révolte en Syrie.

Déplorant que le plan de l'envoyé spécial de l'ONU Kofi Annan n'ait pas "rempli ses promesses", il a demandé que la communauté internationale "redouble d'efforts" pour le faire appliquer et envisager "d'autres solutions diplomatiques", avant de réaffirmer que "le Canada est solidaire du peuple syrien et appuie ses revendications".

L'explosion de deux voitures piégées, survenue le matin à une heure de pointe, a dévasté le quartier de Qazzaz, dans le sud de la capitale, suscitant une vague de réprobation internationale.

Le régime et la rébellion se sont mutuellement rejeté la responsabilité de l'attaque qui renforce les craintes d'une guerre civile dans le pays, où le cessez-le-feu est constamment violé depuis son entrée en vigueur le 12 avril.

Les violences ont fait plus de 12.000 morts depuis mars 2011, en grande majorité des civils tués dans la répression, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

str/via/gde

PLUS:afp