Patrick White Headshot

Dans mes écouteurs: Amon Tobin, Kim Bingham, Amadou et Mariam

Publication: Mis à jour:
AMADOUMARIAM
Getty Images

Je reçois des tonnes de CDs à la maison et cela me donne le goût de partager avec vous mes coups de coeur musicaux des dernières semaines. Alors voici :

1) Amon Tobin (Amon Tobin). Ce grand producteur montréalais de musique techno expérimentale nous arrive avec un excellent album drum n' bass éponyme de 14 extraits sur étiquette Ninja Tune. C'est véritablement un des meilleurs CD de Amon Tobin depuis un bout, avec des sonorités tribales, hyper répétitives. Hyper convaincant et enivrant. Il y présente des remix d'anciennes chansons, du matériel rare ainsi que des réinterprétations. Parfait pour les pistes de danse! Pas surprenant, Amon Tobin est né au Brésil :)

2) Kim Bingham (Up!). J'ai interviewé Kim Bingham à la fin des années 1980 alors qu'elle était chanteuse du groupe ska montréalais Me Mom and Morgentaler. Elle a beaucoup de charme et de talent mais on la connaît trop peu selon moi. Kim nous revient avec Up!, un opus rock qui ne réinvente rien mais qui confirme que Kim est une valeur sûre de la scène musicale québécoise. Douze des extraits sont en anglais, sauf Party Girl chanté en français. Distribué par Sélect.

3) Amadou et Mariam (Folila). On aura la chance de revoir ces grands musiciens de Bamako au Mali lors des Francofolies de Montréal en juin. Amadou et Mariam sont un couple dans la vie mais aussi ils sont tous deux aveugles. On les connaît depuis leur succès Un dimanche à Bamako en 2004 et ils sont depuis une source d'inspiration. Pas pour rien que Manu Chao a réalisé leur avant dernier album. Sur Folia, leur world beat est toujours aussi entraînant et joyeux. Fait à noter, Bertrand Cantat chante sur quatre des 13 extraits de l'album.

Dans les prochains jours, j'écoute pour vous les nouveaux albums de The Cinematic Orchestra, Bang On!, Alexi Murdoch, The Invisible, Santigold, etc