NOUVELLES

Cri d'alarme de la FAO, qui manque de fonds pour la Corne de l'Afrique

10/05/2012 06:58 EDT | Actualisé 10/07/2012 05:12 EDT

Le directeur général de la FAO, le Brésilien José Graziano da Silva, a lancé jeudi un cri d'alarme pour dénoncer la pénurie importante de fonds pour les activités planifiées par son organisation dans la Corne de l'Afrique et au Sahel, a indiqué la FAO dans un communiqué à Rome.

"Bien qu'il existe une convergence croissante entre les mesures de relance de la sécurité alimentaire et du développement, un problème de taille demeure: le financement", s'est inquiété le directeur de l'agence de l'ONU pour l'Alimentation et l'Agriculture au Forum Nueva Economía (Forum économique international), à Madrid.

"Un exemple dramatique est le déficit de financement pour les activités planifiées par la FAO dans la Corne de l'Afrique et le Sahel", a-t-il souligné.

"Dans la Corne de l'Afrique, l'opportunité est en train de nous échapper de prolonger nos récents progrès qui avaient permis de surmonter la famine l'an dernier en Somalie, en renforçant la capacité des familles à résister à la sécheresse", a-t-il regretté.

"La relance de la sécurité alimentaire permettrait de concilier les actions d'urgence avec le soutien à l'agriculture familiale et à la petite production, promouvoir des initiatives de développement à long terme, et atténuer les vulnérabilités face aux phénomènes extrêmes", a-t-il ajouté.

Avec le constat qu'un être humain sur sept est victime de sous-alimentation chronique dans le monde, "la lutte contre la faim est un défi trop grand pour que la FAO ou un gouvernement à eux seuls puissent le relever", a-t-il encore affirmé.

"Il faut faire intervenir la société civile, l'initiative privée, les organismes internationaux, les gouvernements des pays en développement et des pays développés", a-t-il conclu.

glr/fka/sba

PLUS:afp