NOUVELLES

Fin de la grève des salariés de l'agence de l'ONU pour les Palestiniens

09/05/2012 01:59 EDT | Actualisé 09/07/2012 05:12 EDT

Les salariés en Jordanie de l'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés de Palestine (UNRWA) ont annoncé mercredi avoir suspendu leur grève, entamée dimanche, après un accord avec leur direction sur des augmentations salariales.

"Nous avons décidé de suspendre la grève à la suite d'une médiation du gouvernement jordanien", a annoncé un communiqué conjoint de l'UNRWA et des employés.

"En vertu de l'accord avec la direction, les employés ont obtenu une revalorisation de 50 dinars jordaniens (70 dollars) qui sera payée à la fin de ce mois et aura un effet rétroactif jusqu'au début de l'année" 2012 , ajoute le communiqué.

La suspension du mouvement a été en outre annoncée devant des parlementaires par le ministre jordanien des Affaires étrangères Nasser Jawdeh, qui avait, selon l'agence officielle Petra, soutenu les revendications des salariés.

Une majorité des 7.500 employés en Jordanie de l'UNRWA avaient entamé dimanche une grève illimitée après le rejet par la direction de leurs revendications salariales.

Les employés exigeaient une hausse de salaire de 140 dollars (107 euros) et s'opposaient à la baisse de leur bonus annuel.

La grève avait entraîné la fermeture des 172 écoles gérées par l'UNRWA, au détriment de 123.000 élèves.

L'UNRWA a pour mission de subvenir aux besoins de base de près de 5 millions de réfugiés palestiniens, installés notamment en Jordanie, en Syrie et au Liban, ainsi que dans les territoires palestiniens, dont plus d'un million à Gaza.

L'agence a lancé cette année un appel de fonds d'urgence de 344 millions de dollars.

akh/feb/hj

PLUS:afp