NOUVELLES

Cessez-le-feu en Syrie: violations répétées

09/05/2012 08:10 EDT | Actualisé 09/07/2012 05:12 EDT

La Syrie est en proie depuis mars 2011 à un mouvement de contestation contre le régime de Bachar al-Assad. Près de 12.000 personnes, en majorité des civils tués par les troupes régulières, ont péri en près de 14 mois, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Rappel des événements en Syrie, où le cessez-le-feu, entré en vigueur le 12 avril, est quotidiennement violé, plus de 800 personnes, dont une grande majorité de civils, ayant depuis perdu la vie, selon l'OSDH.

--AVRIL--

- 12: Entrée en vigueur du cessez-le feu prévu dans le plan de l'émissaire Kofi Annan. Le régime a dit qu'il mettrait fin à ses opérations, tout en prévenant que ses forces répondraient à toute attaque "terroriste", terme utilisé par Damas pour désigner rebelles et opposants.

Le plan Annan prévoit aussi le retour de l'armée dans les casernes, la libération des détenus, le respect du droit à manifester, l'ouverture d'un dialogue entre pouvoir et opposition et la libre circulation pour les humanitaires et la presse.

- 13: Des dizaines de milliers de manifestants. 18 morts en deux jours (OSDH).

- 14: Le Conseil de sécurité de l'ONU approuve une résolution (2042), pour la première fois depuis le début de la révolte, autorisant le déploiement de 30 observateurs pour surveiller le cessez-le-feu.

- 15: L'opposition et les militants accusent le régime de ne pas respecter la trêve: les chars sont toujours dans les centres urbains, des villes sont bombardées et les arrestations se poursuivent.

- 16: Une équipe restreinte d'observateurs entame ses travaux. Combats soldats/déserteurs à Idleb (nord-ouest), reprise des bombardements à Homs (centre).

- 18: Plus de 80 morts en trois jours (OSDH).

- 20: Des milliers de manifestants anti-régime interpellent les observateurs. 46 morts, dont 29 civils (OSDH).

- 21: 2e résolution du Conseil de sécurité (2043), autorisant l'envoi d'une mission élargie de 300 observateurs "pour une période initiale de 90 jours".

- 23: Journée la plus meurtrière depuis le 12: 59 morts, dont 31 civils à Hama (OSDH).

- 28: Au moins 32 morts, dont 22 civils (OSDH).

- 30: A Idleb, au moins 20 morts, en majorité des membres des forces de l'ordre dans trois attentats (OSDH).

--MAI--

- 2: 28 morts, dont 22 membres des forces syriennes, tués dans des combats avec des déserteurs près de Damas et dans la région d'Alep (nord).

- 3: Les forces de sécurité attaquent la cité universitaire d'Alep, tuant quatre étudiants et en arrêtant 200, après une manifestation contre le régime. Le chef des observateurs de l'ONU, le général Robert Mood, estime que c'est à l'armée de faire le premier pas pour arrêter les violences.

- 5: Explosions meurtrières près d'Alep, des bombardements font quinze morts dans le pays.

- 7: Elections législatives, malgré les violences (25 morts), boycottées par l'opposition et dénoncées par la communauté internationale.

- 8: Kofi Annan estime que son plan est "sans doute la dernière chance d'éviter la guerre civile", malgré les nombreux accrocs au cessez-le-feu.

- 9: Le général Mood dénonce l'attentat à l'explosif qui a visé son convoi à l'entrée de Deraa (sud) et blessé six soldats syriens. Bombardements près de Damas.

acm/bc/vl

PLUS:afp