POLITIQUE

Conflit étudiant: manifestants près du Centre du commerce mondial à Montréal

08/05/2012 08:29 EDT | Actualisé 08/07/2012 05:12 EDT
YouTube

MONTRÉAL - Pas une mais bien deux manifestations contre la hausse des droits de scolarité étaient organisées à Montréal mardi soir.

Au traditionnel rassemblement nocturne du parc Émilie-Gamelin, le 15e en autant de soirs, une foule moins nombreuse que les fois précédentes a commencé à marcher un peu après 21 h, sur la rue Berri en direction nord.

L'autre événement, qui a eu pour point de départ le métro Acadie dans le quartier Parc-Extension, a été annoncé sur le calendrier libre du site de la Coalition large de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE).

Ses organisateurs disent vouloir «redonner leurs lettres de noblesse aux manifestations de soir», soutenant que ce n'est pas avec des «parades et des marches de santé» que les étudiants réussiront à faire reculer le gouvernement.

Les deux groupes se sont rejoints aux alentours de 22 h près de l'intersection des rues Parc et Bernard. Les manifestants ont continué vers le sud avant de tourner sur Saint-Viateur en direction est.

Les participants se sont dispersés dans le calme vers minuit 30, selon la police.

Mardi matin, quelques dizaines d'étudiants contre la hausse des droits de scolarité se sont massés devant les entrées du Centre de commerce mondial de Montréal.

Ce rassemblement a été déclaré illégal après que des protestataires eurent posé des chaînes sur certaines portes de l'immeuble. Les gens se sont rapidement dispersés sans qu'il n'y ait d'affrontements ou d'arrestations.