Grève étudiante: l'annulation des cours d'été compromettrait l'avenir de certains athlètes

Publication: Mis à jour:
BASKETBALL
alamy

La grève étudiante pourrait avoir d'importantes conséquences pour certains athlètes étudiants. Avec l'annulation de la session d'été au Cégep de l'Outaouais, des joueurs étudiants, dont plusieurs connaissent des difficultés scolaires, pourraient ne pas obtenir le nombre de crédits suffisants pour être admissibles au jeu à l'automne.

Le Cégep de l'Outaouais a mis en place certaines mesures pour venir en aide à ces athlètes. « On a déjà commencé à enligner des groupes d'étude, une cellule de crise en quelque sorte au niveau des Griffons », explique M. Piché.

Le conflit toucherait aussi certains jeunes qui n'ont aucun problème à l'école, parce qu'un étudiant du Cégep ne pourra se joindre à une équipe universitaire sans avoir obtenu auparavant son diplôme collégial.

Les étudiants doivent donc terminer leurs cours, ce qui est impossible en raison de la grève.


« C'est sûr que je me sens coincé. Je fais mes travaux, j'essaie de me garder à jour, mais c'est dur un peu. Et ça commence à me stresser avec l'été qui arrive », souligne Martin Maheux, receveur des Griffons du Cégep de l'Outaouais, qui a été recruté par l'Université de Sherbrooke.



Pas de répercussions à l'UQO

À l'Université du Québec en Outaouais (UQO), les répercussions de la grève ne se font pas encore sentir dans le milieu sportif, mais le conflit pourrait retarder l'arrivée de nouvelles recrues.

Le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) tiendra une réunion en juin pour faire le point sur la situation. Il n'est pas exclu que les règles d'admissibilité des athlètes étudiants soient assouplies afin de tenir compte du conflit étudiant qui touche la province.

D'après un reportage de Jonathan Jobin.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

La manif du 4 mai à Victoriaville
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

La grève étudiante compromettrait l'avenir de certains athlètes

Grève étudiante: des athlètes craignent le pire

Grève étudiante : le sport dans le noir

Mobilisation étudiante: les recrues déserteront-elles la province ...