NOUVELLES

Vote attendu au Parlement israélien pour avancer la date des élections

07/05/2012 03:53 EDT | Actualisé 06/07/2012 05:12 EDT

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, devait tenter lundi d'obtenir du Parlement le vote d'une proposition de loi dissolvant la Chambre et fixant une date pour le prochain scrutin, au lendemain de sa décision d'organiser des élections anticipées.

Ce projet de loi prévoyant la dissolution la 18e Knesset doit initialement être approuvé par la Commission ministérielle des lois, qui examinera aussi une autre proposition "d'avancer la date des élections de la 19e Knesset au mardi 4 septembre 2012".

Le feu vert de cette commission est acquis mais au Parlement, le texte risque de se heurter à l'opposition du parti ultranationaliste Israël Beiteinou, ainsi que des centristes du Kadima (centre-droit) et du petit parti de l'Indépendance.

Ces trois formations souhaitent retarder la dissolution de la Knesset jusqu'au vote par les députés d'une nouvelle loi controversée obligeant les juifs ultra-orthodoxes à effectuer leur service militaire.

Dimanche soir, M. Netanyahu a annoncé qu'il convoquait des élections législatives anticipées, mais sans préciser de jour. Il a cependant laissé entendre que le scrutin aurait lieu début septembre.

"Je ne veux pas qu'il y ait un an et demi d'instabilité politique accompagnée de chantages et de populisme. Mieux vaut une campagne électorale courte de quatre mois pour assurer la stabilité politique", a déclaré M. Netanyahu devant une convention de son parti Likoud (droite) à Tel-Aviv.

La législature s'achève normalement en octobre 2013.

"Il faut un Likoud grand et fort. Nous allons former un gouvernement aussi large que possible pour assurer l'avenir d'Israël", a promis le Premier ministre de droite, qui est donné grandissime favori pour conduire le prochain gouvernement.

jjm-tp/agr/fc

PLUS:afp