Début du procès pour meurtre de l'ex-juge Delisle

RCQC  |  Publication: 07/05/2012 07:39 Mis à jour: 07/05/2012 22:10

L'ancien juge à la retraite Jacques Delisle, accusé du meurtre prémédité de sa femme, est revenu devant le tribunal lundi matin pour le début de son procès. L'homme de 77 ans fait face à l'accusation la plus grave du Code criminel.

La sélection des membres du jury a commencé en matinée au palais de justice de Québec. Jusqu'à maintenant, 10 personnes ont déjà été sélectionnées.

Au total, 12 jurés (6 hommes et 6 femmes) devront décider si l'ex-juge a tué ou non sa femme à sa résidence de l'arrondissement de Sainte-Foy-Sillery, en novembre 2009.

La mort de Nicole Rainville, gravement malade, avait d'abord été considérée comme un suicide. Ce n'est que sept mois plus tard, en juin 2010, que Jacques Delisle a été arrêté, puis accusé.

Jacques Delisle a siégé pendant 17 ans à la Cour d'appel, le plus haut tribunal de la province.

Pour se défendre, l'ex-juge de 77 ans a fait appel à un avocat réputé, Me Jacques Larochelle. Ce plaideur flamboyant sera opposé à un avocat plus réservé.

Le procureur de la Couronne, Me Steve Magnan, est toutefois un adversaire de calibre. Il vient d'être nommé procureur-chef au bureau de Québec.

Lundi matin, la Couronne a déclaré qu'elle fera entendre une vingtaine de témoins lors du procès, dont plusieurs policiers et deux experts du laboratoire de sciences judiciaires.

Le juge Claude Gagnon entendra la cause. C'est lui qui a permis à Jacques Delisle de reprendre sa liberté après son arrestation. Lors de l'audition de la requête, il avait affirmé n'avoir jamais eu de lien personnel ou professionnel avec le juge Delisle.

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Geoffrey Dirat  |