NOUVELLES

Pour la presse syrienne, Sarkozy et Juppé dans les poubelles de l'histoire

07/05/2012 04:34 EDT | Actualisé 06/07/2012 05:12 EDT

La presse syrienne se félicite lundi de la défaite de Nicolas Sarkozy, et de son ministre des Affaires étrangères Alain Juppé, qui ont été à la pointe du soutien au mouvement de contestation contre le régime.

"Le duo Sarkozy-Juppé dans les poubelles de l'histoire", titre en Une le quotidien Al-Watan, proche du pouvoir, affirmant: "Ces deux-là ont oeuvré durant 15 mois pour trouver un moyen, via le Conseil de sécurité de l'ONU, pour détruire la Syrie, en utilisant de faux prétextes".

"François Hollande va hériter d'une France presque ruinée avec un chômage record, et subordonnée politiquement aux Etats-Unis", ajoute le journal.

Le 25 avril, Alain Juppé avait évoqué l'éventualité d'une résolution de l'ONU autorisant le recours à la force en Syrie, estimant que le plan de sortie de crise défendu par le médiateur international Kofi Annan était "fortement compromis" du fait de la poursuite des violences meurtrières.

"Pour la première fois dans l'histoire des relations bilatérales, la France, sous le règne du duo Sarkozy-Juppé, a fermé son ambassade en Syrie. Elle a accueilli et participé aux réunions contre la Syrie", rappelle Al-Watan.

La 6 mars, la France avait annoncé la fermeture de son ambassade de France à Damas, pour dénoncer le "scandale" de la répression conduite par le régime de Bachar al-Assad. C'est la première fois que l'ambassade de France en Syrie est fermée depuis 1956, quand les pays arabes avaient rompu leurs relations avec la France et le Royaume-Uni après l'expédition de Suez contre l'Egypte avec l'appui d'Israël. L'ambassade avait rouvert six ans plus tard.

sk/fc

PLUS:afp