NOUVELLES

Maroc: 1800 juges signent une pétition demandant l'indépendance de la justice

07/05/2012 02:59 EDT | Actualisé 07/07/2012 05:12 EDT

RABAT, Maroc - Plus de la moitié des juges du Maroc ont signé une pétition demandant une réforme judiciaire afin de rendre les procureurs indépendants de l'exécutif.

Dans un appel signé par 1800 juges du Club des magistrats marocains, une organisation interdite mais tolérée, les juges demandent la mise en application des promesses du roi en vue d'une réforme judiciaire.

Il s'agit de la première action concrète de ce groupe créé au printemps 2011, après le début des manifestations pro-démocartie au Maroc pour demander des réformes politiques profondes.

L'indépendance de la justice est l'une des grandes revendications des manifestants marocains depuis le début du Printemps arabe, l'an dernier.

Le roi Mohammed VI a fait adopter par référendum une nouvelle Constitution qui concède plus de pouvoir au chef du gouvernement.

Les islamistes du Parti de la justice et du développement (PJD) ont gagné les élections législatives et le ministère de la Justice a été confié à Mustapha Ramid, l'un des grands avocats de l'opposition. Mais depuis le référendum du 1er juillet 2011 et la formation du nouveau gouvernement, aucune action concrète n'a été engagée pour appliquer le nouveau statut constitutionnel de la justice.

«Nous voulons que la justice devienne indépendante de l'exécutif. Les procureurs sont aussi des juges», a déclaré Yassine Mkhelli, président du Club des magistrats, à l'Associated Press. «Il s'agit d'une première action. Nous pouvons aussi faire la grève si nos revendications ne sont pas satisfaites, y compris celle des salaires des juges, qui sont dérisoires et qui favorisent la corruption», a-t-il expliqué.

PLUS:pc