Le football américain, sport mineur en Europe (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:

Le football américain a beau être un lointain cousin du rugby et du soccer, il a bien du mal à se faire une place au soleil sur le vieux continent.

Question de culture. Car ce qui fait vibrer les Américains, les chocs violents, les duels et les nombreux temps morts pour mieux consommer sa bière, son soda ou ses pop-corn, ne fait pas forcément vibrer les européens. Et puis, le football est un sport qui n’a pas d’Histoire à Berlin, à Paris ou à Londres. C’est un nouveau-né en quête de légitimité. C’est ce qui explique qu’aujourd’hui, selon Robert Huber, le président de la Fédération Européenne de Football Américain (EFAF), « il y a 100 000 joueurs licenciés sur le continent, dont 41 000 en Allemagne et 15 000 en France. » Des chiffres faméliques puisque rien qu’en NCAA par exemple, il y a plus de 65 000 joueurs. Mais et c’est un point positif, ils sont en constante augmentation depuis une dizaine d’années.

En France par exemple, où les règles sont les mêmes qu’en NCAA, « il y a 2000 nouveaux joueurs chaque année, explique Thierry Soler, le Directeur Technique National. Ce sport est né dans les années 80, dans le milieu universitaire. Il faut lui laisser le temps de grandir. La première génération de joueurs réinvestit aujourd’hui dans ce sport et notre niveau d’accueil est de plus en plus performant. Pour la première fois, nous avons des joueurs juniors qui ont commencé à jouer à 10 ans.

Le football américain s’installe dans le paysage des sports en France. » Mais il est encore à des années-lumière du rugby, son plus proche cousin qui compte presque trente fois plus de joueurs (413 000 licenciés) dans l’hexagone. « Mais les jeunes, grâce à internet, aux Jeux vidéos ou aux mangas (Eyeshield 21) adhèrent de plus en plus au foot US, poursuit Thierry Soler. Ils aiment aussi l’équipement qui leur donne une allure de gladiateurs. »

La NFL (National Football League) a bien essayé de s’implanter en Europe dans les années 90. Cette ligue européenne, par laquelle est passée Kurt Warner par exemple, servait de réserves aux franchises américaines. Mais seules les équipes Allemandes comme les Francfort Galaxy ou les Berlin Thunder étaient rentables. Car en Allemagne, en Suède (la meilleurs nation actuelle) ou en Finlande, le foot US est semi professionnel et attire un peu plus les foules dans les stades. Mais qu’importe, après plus de quinze ans de présence (1991-2007), la NFL a décidé de quitter le continent et de changer son fusil d’épaules. Désormais, elle communique via internet et les réseaux sociaux et organise quelques matches de gala entre équipes NFL en Europe.

Mais pour que ce sport s’installe plus confortablement de l’autre côté de l’Atlantique, il faudrait que sa population puisse s’identifier à des stars locales. « Mais, nous sommes amateurs ou semi professionnels, c’est donc très difficile aujourd’hui de former des joueurs NFL, remarque Thierrry Soler. Tant qu’on ne pourra pas augmenter notre niveau d’exigences dans les entraînements, ça va être compliqué. Nous, nous misons aujourd’hui sur nos accords universitaires France/Québec. Nous avons huit joueurs par exemple qui évoluent à l’Université Laval et à l’Université de Montréal. » C’est un bon début, mais il faudra certainement plus, pour que le foot US s’installe en Europe.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
La NFL
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

NFL Europa closes

NFL Europe - Wikipedia, the free encyclopedia

NFL Europa - Wikipédia

La NFL Europa, la ligue professionnelle européenne émanant de la ...

Nfl Europe Highlights - YouTube

The passing of NFL Europa shouldn't be taken lightly - NFL.com

NFL Europa History

Histoire Draft – Top 5: Les meilleurs joueurs non draftés

John Lynch : le cogneur le plus intelligent de la NFL

Draft 2012 : le top ten