NOUVELLES

Le Zimbabwe va demander la levée des sanctions à Bruxelles

06/05/2012 08:16 EDT | Actualisé 06/07/2012 05:12 EDT

Le Zimbabwe va envoyer une délégation ministérielle à Bruxelles cette semaine pour demander à l'Union européenne la levée des sanctions imposées au président Robert Mugabe et à ses proches il y a dix ans, a indiqué la presse officielle dimanche.

"Nous avons confirmé la réunion et les ministres partent mardi" à Bruxelles à l'invitation de la Commission européenne, a indiqué le secrétaire du ministère des Affaires étrangères Joey Bimha au journal gouvernemental Sunday Mail.

Six ministres représentant les trois principaux partis participant au gouvernement d'union de M. Mugabe et de son adversaire --et Premier ministre-- Morgan Tsvangirai seront du voyage, et ils rencontreront la chef de la diplomatie de l'Union européenne Catherine Ashton, selon le Sunday Mail.

"Notre position est que les sanctions doivent être levées de manière inconditionnelle et c'est ce que nous allons mettre sur la table", a déclaré au journal le ministre de la Justice Patrick Chinamasa, un partisan de M. Mugabe.

"Nous nous félicitons de leur invitation et nous prions pour que la bonne volonté qu'ils ont montré en nous invitant aille jusqu'à la levée de l'embargo", a-t-il ajouté.

L'UE a levé en février l'interdiction de visa et le gel des avoirs qui frappaient 51 personnes afin d'encourager les "progrès" des réformes politiques au Zimbabwe.

Elle a aussi suspendu l'interdiction de voyager qui frappait M. Chinamasa et le ministre des Affaires étrangères Simbarashe Mumbengegwi afin qu'ils puissent se rendre à Bruxelles pour des entretiens, mais a maintenu le gel de leurs avoirs.

Mais 112 personnes sont encore soumis à des mesures de rétorsions.

Les sanctions de l'UE ont été imposées en 2002 après des élections organisées dans un climat de violence et d'intimidation.

rm/jhb/liu/ej

PLUS:afp