USA: le vice-président américain Joe Biden soutient le mariage homosexuel

AFPQC  |  Par Publication: 06/05/2012 11:36 Mis à jour: 07/05/2012 13:44

Le vice-président des Etats-Unis Joe Biden s'est prononcé dimanche pour le mariage homosexuel avec lequel il se dit "tout à fait à l'aise", à six mois de la présidentielle américaine où Barack Obama devrait affronter le républicain Mitt Romney.

"Je suis tout à fait à l'aise avec le fait que les hommes qui se marient avec des hommes, les femmes qui se marient avec des femmes et les hommes et les femmes hétérosexuels aient exactement les mêmes droits", a assuré le vice-président dans une interview diffusée sur la chaîne NBC.

La position du vice-président Biden représente un tournant par rapport à l'élection de 2008 où il n'était pas favorable au mariage gay.

Si M. Biden a évolué sur la question du mariage homosexuel, ce n'est pas le cas du président Obama. Or, a remarqué dans son interview Joe Biden, "je suis vice-président des Etats-Unis. Le président définit la politique".

"La bonne nouvelle est que de plus en plus d'Américains comprennent de quoi il s'agit, c'est-à-dire une simple question: qui aimez-vous?", a dit M. Biden.

"Qui aimez-vous et serez-vous loyal envers la personne que vous aimez?", a-t-il insisté, en assurant que cela est vrai pour tous les mariages, "qu'ils soient homosexuels ou hétérosexuels".

Au présentateur qui lui demandais si l'administration allait se ranger derrière la cause du mariage gay, M. Biden a répondu: "je ne peux pas dire. Je ne connais pas la réponse".

Toutefois, M. Biden a ajouté que la question des droits des homosexuels était en train "d'évoluer". Le vice-président a notamment évoqué le "combat" du président Obama pour permettre aux homosexuels dans l'armée américaine d'afficher leur orientation sexuelle.

La loi controversée de 1993 dite "Don't ask, don't tell" (ne rien demander, ne rien dire), qui obligeait les militaires gays à dissimuler leur homosexualité sous peine de renvoi, a été abrogée en 2011, malgré l'opposition des républicains.

emp/sf

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Catherine Levesque  |