NOUVELLES

WEC - Six Heures de Spa: déclarations

05/05/2012 03:37 EDT | Actualisé 05/07/2012 05:12 EDT

Romain Dumas (FRA/Audi Ultra N.3), vainqueur: "Cette victoire, c'est une belle surprise. En début de course, sur sol humide, la Quattro avec ses quatre roues motrices avait vraiment un gros avantage sur nous. On a perdu beaucoup de temps. Mais à Spa, il y a toujours des retournements de situation et c'est qu'il s'est passé. On a effectué un choix de pneus différent des autres ce qui nous permis de refaire notre retard de la première heure. Puis on s'est retrouvé dans le coup en vitesse pure sur sol sec. Nous n'avons fait aucune erreur. Les mécanos ont très très bien travaillé: la voiture était parfaite. Tout s'est bien passé. Nos réglages étaient peut-être meilleurs que ceux des Audi hybrides... Je ne sais pas ce qui n'a pas bien fonctionné chez eux. Mais l'important, c'était qu'une Audi gagne. On va continuer à travailler pour arriver aux 24 Heures du Mans dans les meilleures conditions. Toyota n'était pas présent à Spa. Au Mans ce sera donc une autre histoire".

Marc Gené (ESP/Audi Ultra N.3), vainqueur: "La course s'est sans doute jouée sur le premier changement de pneus quand nous avons décidé d'abandonner les pneus pluie pour des +slicks+. La piste s'asséchait (après une heure de course, ndlr). Je me suis dit qu'il fallait prendre un risque pour tenter de faire la différence. J'en ai parlé aux ingénieurs. Alors que certaines autres équipes ont opté pour des intermédiaires ou ont préféré attendre en conservant les pneus pluie, j'ai opté pour m'équiper rapidement des slicks. J'avais confiance. Et ce fut la bonne décision. Car nous avons pris la tête puis au relais suivant Romain a accru l'avantage".

Loic Duval (FRA/Audi R18 Ultra N.3), vainqueur: "Pour être franc, on ne pensait pas être à pareille fête sur le sec. On a été capable d'attaquer. La voiture était simplement parfaite. Nous étions les plus rapides".

André Lotterer (GER/Audi R18 e-tone Quattro hybride), 2e: "On a connu un excellent début de course. Sur piste mouillée le système Quattro était vraiment un avantage. Malheureusement, ce fut moins bon sur le sec. Je ne sais pas pourquoi. Il faudra analyser... Cela dit, cette course est très encourageante en vue du Mans, c'est une bonne base de travail".

Benoît Tréluyer (FRA/Audi R18 e-tone Quattro hybride), 2e: "Ce n'est pas la meilleure course de ma carrière. J'ai fait quelques erreurs; le choix de pneumatique n'a pas été très bon. Il faudra analyser tout ça".

bnl/jcp

PLUS:afp