Manifestation à Victoriaville: au moins 10 blessés dans les affrontements et 106 personnes arrêtées (PHOTOS/VIDÉOS)

Publication: Mis à jour:
MANIF VICTO
AFP

VICTORIAVILLE, Qc - Deux jeunes hommes blessés lors des manifestations violentes de vendredi soir à Victoriaville étaient toujours hospitalisés dans un état grave samedi après-midi au Centre hospitalier affilié universitaire régional de Trois-Rivières (CHTR).

L'un d'eux, âgé dans la vingtaine, demeure sous surveillance étroite à l’unité des soins intensifs, où il a été admis la veille, vers 23h30.

Dans un bref communiqué de l'hôpital, on indique que son état de santé est stable mais que le jeune homme devra être opéré après avoir subi des blessures à la tête et au visage. Il a perdu l’usage d’un oeil et souffre d’un traumatisme crânien léger.

L'autre blessé, également âgé dans la vingtaine, demeure toujours sous observation à l’urgence. Il souffre de fractures au crâne et au visage ainsi que de contusions. Leur identité n'a pas été divulguée par l'hôpital pour respecter l'intimité des familles des victimes.

Par ailleurs, les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont procédé à cinq nouvelles arrestations samedi, dont trois à titre préventif, à proximité du Palais des congrès de Victoriaville où se poursuit le Conseil général du Parti libéral du Québec (PLQ).

Selon Mme Christine Coulombe, du service des communications de la Sûreté du Québec, les policiers ont agi de la sorte, en vertu de l'article 31 du Code criminel, après qu'ils aient vu cinq individus munis de casques et de bâtons. Mme Coulombe a ajouté que les policiers avaient des motifs de croire que des actes criminels pourraient être commis et ils sont parvenus à en arrêter trois.

Un quatrième individu, également en possession d'un masque et de bâtons, a été arrêté pour bris de conditions. Il était toujours détenu samedi après-midi.

Le dernier individu a été arrêté en fin d'après-midi pour entrave au travail d'un agent de la paix.

Ces arrestations surviennent au lendemain des manifestations de la veille qui ont tourné à l'émeute à Victoriaville entraînant 106 arrestations. Neuf personnes avaient été blessées, dont trois policiers.

Les manifestants étaient de retour samedi, mais c'est de façon pacifique qu'ils ont exprimé leur doléances. Opposants au gaz de schiste et aux éoliennes, agriculteurs et familles s'étaient donnés rendez-vous. Certains manifestants étaient masqués et semblant plus enclins à l'affrontement, mais l'ambiance est restée bon enfant.

En fin d'après-midi, les manifestants continuaient à rôder après que les travaux du conseil général du Parti libéral eurent été terminés.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

La manif du 4 mai à Victoriaville
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Affrontements à Victoriaville - Huffington Post Québec

Les associations étudiantes appellent au calme

Des dizaines d'arrestations

Conflit étudiant : les négociations se poursuivent

Québec: le congrès du parti au pouvoir PLQ perturbé par la colère étudiante

Une manifestation dégénère à Montréal

Grève étudiante - La semaine du grand examen

Émeute à Victo : une centaine d'arrestations