NOUVELLES

Des prisonniers palestiniens en grève de la faim hospitalisés

05/05/2012 07:31 EDT | Actualisé 05/07/2012 05:12 EDT

JERUSALEM - Dix prisonniers palestiniens qui ont entamé une grève de la faim il y a 19 jours ont été hospitalisés, a annoncé samedi une porte-parole des services pénitentiaires israéliens.

Entre 1.500 et 2.500 détenus palestiniens refuseraient de s'alimenter depuis 19 jours, demandant l'arrêt des incarcérations sans inculpation (un système appelé "détention administrative"), de l'isolement carcéral et la reprise des visites des familles habitant dans la Bande de Gaza.

Si les autorités israéliennes et palestiniennes donnent des chiffres différents sur le nombre de grévistes de la faim, il s'agit en tous cas d'un des plus importants mouvements de protestation engagé par des prisonniers depuis des années. Il concerne en effet entre un quart et la moitié des Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes. Ils seraient au total environ 4.600.

Les motifs de leur incarcération sont très variables, allant de simples jets de pierres à des meurtres de civils perpétrés lors de violentes attaques.

Sivan Weizeman, porte-parole des services pénitentiaires israéliens, a affirmé samedi que dix détenus avaient été transférés dans la clinique d'une prison. Un autre prisonnier, Bilal Diab, a été transporté dans un hôpital civil la semaine dernière. Il refuse de s'alimenter depuis 68 jours. AP

pyr/v0156-v0211

PLUS:pc