NOUVELLES

WEC/Six Heures de Spa - Qualifications: l'Audi hybride de McNish en pointe

04/05/2012 11:12 EDT | Actualisé 04/07/2012 05:12 EDT

L'Audi hybride N.2 pilotée vendredi par le Britannique Allan McNish a réalisé le meilleur temps des qualifications des Six Heures de Spa et s'élancera en tête samedi à 14h30 (12h30 GMT), au départ de la 2e manche du championnat du monde d'endurance.

La R18 e-tone Quattro, l'un des deux prototypes hybrides alignés pour la première fois en compétition par la marque allemande, a devancé les trois autres Audi présentes sur le circuit de Spa-Francorchamps.

La N.4 (une R18 Ultra, à motorisation thermique conventionnelle) pilotée par l'Italien Marco Bonanomi, a pris la deuxième place.

"C'est un grand jour pour Audi: première +qualif+ et première +pole+ pour une voiture hybride. Je suis fier de voir mon nom attaché à ce résultat historique pour l'équipe", a déclaré Allan McNish, associé à l'Italien Dindo Capello et au Danois Tom Kristensen ce week-end.

"La R18 e-tone Quattro paraît un peu plus performante que les deux R18 Ultra (à moteur diesel classique, ndlr). Mais les quatre Audi sont très proches", a ajouté le double vainqueur des 24 Heures du Mans (1998 et 2008).

La première "non-Audi" est la Lola à motorisation Toyota, pilotée vendredi par le Suisse Neel Jani, 5e à plus de deux secondes de la voiture de tête.

"C'est un excellent résultat. On ne pouvait pas espérer mieux. Les réglages étaient quasi parfaits", s'est réjoui Jani, qui fait équipe à Spa avec le Français Nicolas Prost et l'Allemand Nick Heidfeld.

"Pour espérer mieux qu'une cinquième place samedi soir au terme de l'épreuve, il faudra compter sur la pluie. Car sur le sec, face aux Audi, nous n'avons aucune chance", a poursuivi le Suisse.

Les bulletins météorologiques annoncent un samedi frais et pluvieux. De quoi pénaliser les Audi ?

"Je ne sais pas... Car je ne sais absolument pas comment réagit la R18 hybride sur sol mouillé", a expliqué Allan McNish.

En l'absence des nouvelles Toyota, qui ne feront leurs débuts cette saison qu'en juin aux 24 Heures du Mans, les Audi partent largement favorites de cette deuxième épreuve du Championnat du monde d'endurance. En particulier, le trio Capello-Kristensen-McNish, vainqueur de la manche d'ouverture en mars, à Sebring aux Etats-Unis.

bnl/es

PLUS:afp