NOUVELLES

WEC/Six Heures de Spa - Audi et Toyota: la bataille de l'hybride

04/05/2012 08:15 EDT | Actualisé 04/07/2012 05:12 EDT

En attendant la réponse de Toyota aux 24 Heures du Mans, Audi lance samedi aux Six Heures de Spa la bataille des hybrides en alignant pour la première fois en compétition son prototype qui combine un système thermique conventionnel et un moteur électrique.

Deux Audi R18 e-tron Quattro sensées être "plus puissantes et plus endurantes" que leurs consoeurs à moteur conventionnel (deux R18 Ultra diesel également présentes à Spa) vont se tester sur le circuit ardennais. Avec un objectif: devenir la première voiture hybride à s'imposer au Mans (16-17 juin).

"C'est le début d'une nouvelle ère grâce à une technologie futuriste", a déclaré vendredi Wolfgang Ullrich, le patron d'Audi Motorsport.

Dès les premiers tours sur la piste ardennaise, ces "protos" hybrides ont répondu aux attentes. La N.1 pilotée par le Français Benoit Tréluyer, le Suisse Marcel Fässlere et l'Allemand André Lotterer s'est montrée la plus rapide lors des trois séances d'essais libres, jeudi et vendredi.

"A Sebring (aux Etats-Unis le mois dernier, ndlr), nous avions déjà tourné trois secondes plus vite que les anciens prototypes", se réjouit ce dernier.

Le moteur hybride combine un moteur thermique traditionnel à un système permettant de récupérer l'énergie générée par les freinages et de la restituer sous forme de puissance supplémentaire grâce à des moteurs électriques additionnels au niveau des roues avant', indique Audi.

"Quand il est utilisé ce système nous procure instantanément plusieurs dizaines de chevaux supplémentaires", se félicite Lotterer qui explique "favoriser désormais les longs freinages pour récupérer un maximum d'énergie".

Le système est comparable au "Kers" utilisé en F1, mais en endurance "on n'utilise pas toute l'énergie en une fois", ajoute Lotterer.

Et si en Formule 1, le Kers est utilisé pour aller plus vite, en endurance, "les système hybrides devront permettre de rouler plus vite et aussi plus longtemps", explique Pascal Vasselon, le directeur technique de Toyota, présent à Spa jeudi pour venir présenter aux objectifs des photographes la TS030 du constructeur japonais.

Toyota ne peut aligner ses nouveaux bolides ce week-end à Spa, suite à un accident survenu lors d'essais privés début avril. Il faudra donc attendre le 16 juin et les 24 Heures du Mans pour évaluer la compétitivité des Toyota hybrides dont l'objectif sera de jouer la gagne dans la Sarthe dès 2013...

La bataille sportive sera alors bel et bien lancée entre ces deux constructeurs qui ne veulent pas perdre la guerre commerciale du marché de l'hybride.

Historiquement, sur le terrain des routières, l'hybride est une technologie développée par Toyota (Prius, Auris, bientôt Yaris) et Lexus (RX, GS, LS). Audi, avec son Audi A6 hybride, se pose en concurrent redoutable.

"Avec la R18 e-tron Quattro, nous essayons une technologie totalement nouvelle en compétition, avant qu'Audi ne l'introduise sur ses chaînes de montage", déclare Wolfgang Ullrich.

bnl/gf

PLUS:afp