NOUVELLES

Un pétrolier détourné au large du Togo libéré avec son équipage sain et sauf

04/05/2012 12:25 EDT | Actualisé 04/07/2012 05:12 EDT

Un tanker pétrolier détourné au large du Togo il y a près d'une semaine a été libéré avec ses 24 membres d'équipage sains et saufs et une petite partie de sa cargaison dérobée, a annoncé l'opérateur vendredi.

Le BW Rhine, chargé de carburant, avait été abordé le 28 avril dans un contexte de hausse des actes de piraterie au large de l'Afrique de l'Ouest, où un marché noir de produits pétroliers très lucratif prospère.

"Le tanker BW Rhine a été relâché par ses assaillants au large du Nigeria", indique dans un communiqué l'opérateur BW Maritime, basé à Singapour.

"Les 24 membres d'équipage sont sains et saufs", poursuit-t-il, sans indiquer leur nationalité. Il précise que le contact avec le navire avait été rétabli vendredi.

"Il semble qu'une quantité relativement faible du chargement ait été volée", a précisé l'un des vice-présidents de la société, Nick fell, dans un courriel à l'AFP.

Au moins 19 attaques de navires se sont produites depuis le début de l'année dans le Golfe de Guinée (côte ouest-africaine), selon le Bureau maritime international (BMI).

Quarante-deux membres d'équipage ont été retenus en otage, deux tués et deux autres emmenés par les pirates, selon cette organisation qui rapporte les cas de piraterie à travers le monde.

A la différence des pirates sur la côte est, au large de la Somalie, ceux d'Afrique de l'Ouest ne réclament pas de rançon mais volent les chargements des navires, souvent du pétrole.

La piraterie affecte depuis des années le Nigeria, premier producteur de brut du continent, et se répand depuis peu à des pays voisins, notamment le Bénin.

mjs/smo/jpc

PLUS:afp