NOUVELLES

Pour la France, Damas continue de ne pas respecter ses engagements

04/05/2012 07:06 EDT | Actualisé 04/07/2012 05:12 EDT

La France juge que Damas continue à ne pas respecter ses engagements et poursuit la répression en Syrie, a déclaré vendredi le ministère français des Affaires étrangères, en appelant l'ONU à accélérer le déploiement intégral des observateurs.

"La France condamne avec force l'assassinat de quatre étudiants hier à Alep et l'ensemble des violences perpétrées par les forces de sécurité syriennes à l'encontre des étudiants de cette ville, ainsi que les nombreuses arrestations qui les ont accompagnées", a affirmé un porte-parole du ministère, Vincent Floreani.

"Nous constatons de nouveau que Damas ne respecte pas ses engagements et poursuit la répression. La France exige une nouvelle fois l'application immédiate et intégrale des dispositions prévues par le plan en six points de l'envoyé spécial conjoint des Nations unies et de la Ligue arabe", a-t-il ajouté.

Lors d'un entretien téléphonique jeudi, le chef de la diplomatie Alain Juppé a réitéré au médiateur international Kofi Annan "l'urgence du déploiement intégral des observateurs dont rien ne doit entraver la liberté d'action", a précisé le porte-parole.

Vendredi, le porte-parole de Kofi Annan avait rapporté de "petits signes" sur le terrain de respect de son plan, tout en soulignant que ce n'était "pas satisfaisant". Sur les observateurs, il a indiqué que leur nombre total à ce jour, à la fois des civils et des militaires, tournait autour de 50 sur les 300 prévus à terme par l'ONU.

prh/hr/pb

PLUS:afp