NOUVELLES

Portugal - Uniao Leiria jouera finalement samedi contre le Benfica

04/05/2012 03:44 EDT | Actualisé 04/07/2012 05:12 EDT

L'Uniao Leiria, qui avait déclaré forfait pour les deux derniers matches de la saison après avoir reçu les démissions de 13 joueurs protestant contre des retards de salaire, est revenu vendredi soir sur sa décision annonçant qu'il jouerait samedi contre le Benfica Lisbonne.

"Nous allons être présents au stade de la Luz (Lisbonne) pour jouer contre Benfica" samedi soir, lors de la 29e et avant-dernière journée du championnat, a déclaré le président de la société sportive de Uniao de Leiria, Joao Bartolomeu, lors d'une conférence de presse.

Le club a inscrit "l'équipe juniors" pour cette rencontre, a précisé le responsable de Leiria, ajoutant que son équipe continuerait dans la catégorie professionnelle.

Cette décision intervient après que le club eut rendu public un communiqué dans lequel il expliquait qu'après la démission en bloc de 13 joueurs, il était dans l'incapacité de disputer ses deux derniers matches de la saison, ajoutant qu'il était contraint de "se retirer du championnat".

Dans ce communiqué, Uniao de Leiria indiquait avoir reçu mercredi les lettres de démission datées du 27 avril et accusait les joueurs "d'absences injustifiées aux entraînements", notamment lors du match de la 28e journée face à Feirense dimanche dernier.

Le club avait déjà failli déclarer forfait pour cette rencontre, avant de réussir à aligner in extremis une équipe réduite à huit joueurs qui avait perdu (4-0) contre Feirense, le premier non relégable (14e) qui devance désormais Leiria de cinq points.

"Il n'y a rien à faire... Là c'est vraiment la fin", avait déclaré vendredi après-midi aux médias Mario Cruz, responsable du club de football, estimant que l'équipe ne réunissait "pas les conditions nécessaires" pour affronter Benfica.

Cette décision aurait eu un impact sur le classement du championnat lusitanien dans la mesure où les résultats du club pendant la saison auraient pu être annulés, ce qui aurait favorisé notamment le Sporting Braga, qui vise comme le Sporting Portugal la deuxième place, directement qualificative pour la Ligue des champions.

Le club de Leiria (à 150 km au nord de Lisbonne) avait indiqué en outre son intention de porter l'affaire devant la justice "afin d'exiger réparation de tous les dommages et pertes subies" qui ont entraîné, selon le communiqué, "des conséquences gravissimes sur le plan sportif et financier".

Le président de la Fédération portugaise de football (FPF), Fernando Gomes, a regretté cette situation qui donne une "mauvaise image du football portugais" et s'est dit prêt à "aider à trouver des solutions".

"Le fléau des salaires en retard, les difficultés financières, renvoient une mauvaise image du football portugais (...). Nous devons tous faire un effort pour inverser la situation actuelle", avait-il déclaré lors d'une conférence de presse.

Les retards de salaires sont relativement fréquents dans le championnat portugais. Les clubs de Vitoria Guimaraes ou Vitoria Setubal sont également confrontés à une situation semblable à celle d'Uniao Leiria.

lf/gd

PLUS:afp