NOUVELLES

Mesures d'exception pour éviter un nouvel acte terroriste à Marrakech

04/05/2012 10:00 EDT | Actualisé 04/07/2012 05:12 EDT

Avec l'arrivée de la saison touristique au Maroc, la célèbre place Jamaa El Fna à Marrakech (sud) a été dotée de 38 caméras de surveillance pour empêcher une réédition de l'attentat terroriste de l'an dernier en plein centre de la ville la plus visitée du royaume.

Ce déploiement hors du commun de caméras, à l'initiative de la direction de la sureté nationale, devrait permettre de "surveiller la place d'une superficie de 20.000 m2", indique vendredi le quotidien Akhbar al Yom.

Ce dispositif est complété par le déploiement d'une force motorisée de vingt policiers chargés de surveiller la grande place, en plus d'une présence sécuritaire renforcée dans certains secteurs considérés comme des "points noirs" au plan sécuritaire, selon le journal.

Ces mesures ont été mises en place "quatre jours après la commémoration de l'anniversaire de l'attentat terroriste contre le café Argana" pour éviter qu'un tel drame "ne se reproduise plus", ajoute le quotidien.

Un hommage a été organisé samedi dernier prés de la place Jamâa El-Fna, à la mémoire des 17 victimes, dont 8 Français, tués dans l'attentat du café Argana le 28 avril 2011. Le célèbre café est en réfection depuis la date de l'attentat à la bombe.

L'attentat, le premier sur le territoire marocain depuis 2003, avait porté un coup très dur au tourisme, une des principales sources de devises étrangères du pays.

L'an dernier, le nombre de touristes français et espagnols, traditionnellement les plus nombreux à venir au Maroc, a baissé de 5% et 29% respectivement alors que le nombre de touristes belges, allemands, britanniques et d'autres pays du nord de l'Europe a augmenté, selon les chiffres officiels.

En plus de l'attentat, la crise économique qui touche nombre de pays européens, partenaires privilégiés du Maroc, et le printemps arabe ont également influé sur le tourisme marocain qui s'était montré très vigoureux au cours des dernières années.

En 2011, plus de 9,34 millions de touristes (dont un tiers environ de nationaux) ont visité le Maroc, soit une légère hausse de 1% par rapport à 2010, engendrant des recettes évalués à 5,36 milliards d'euros.

km-hm/aub

PLUS:afp