NOUVELLES

Le profit de la Banque HSBC Canada avance de 42 pour cent au premier trimestre

04/05/2012 09:23 EDT | Actualisé 04/07/2012 05:12 EDT

VANCOUVER - La Banque HSBC Canada a enregistré au premier trimestre un bénéfice attribuable aux actionnaires ordinaires de 202 millions $, ce qui dénote une hausse de 60 millions $, ou 42,3 pour cent, en regard de celui de la période correspondante un an auparavant.

Cette progression découle en majeure partie d'un profit de 84 millions $ sur la vente de la division des services de courtage de plein exercice de détail, ainsi que de l'augmentation des produits d'intérêts nets et de la réduction des charges opérationnelles.

Ces éléments ont toutefois été contrebalancés en partie par des charges de restructuration de 36 millions $ relativement à la réduction progressive des activités du secteur du crédit à la consommation et par une diminution des produits de commissions nets.

Le rendement des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires a été de 19,9 pour cent pour le trimestre, soit 16,6 pour cent de plus que celui du premier trimestre de 2011. Cette hausse découle du profit sur la vente de la division des services de courtage de plein exercice de détail, lequel a été contrebalancé par les charges de restructuration.

Les produits d'intérêts nets du premier trimestre de 2012 se sont établis à 398 millions $, soit une hausse de 16 millions $, ou 4,2 pour cent, en regard de ceux de 382 millions $ pour la période correspondante de 2011.

Les produits de commissions nets du premier trimestre de 2012 se sont chiffrés à 143 millions $, en baisse de 20 millions $ ou 12,3 pour cent par rapport à ceux de 163 millions $ inscrits en 2011.

Les produits de négociation nets se sont établis à 40 millions $, comparativement à 37 millions $ au même trimestre en 2011 et à 31 millions $ au trimestre précédent, soit des hausses respectives de 3 millions $, ou 8,1 pour cent, et de 9 millions $, ou 29 pour cent.

Les charges de dépréciation liées aux prêts et autres provisions relatives au risque de crédit du premier trimestre de 2012 se sont établies à 48 millions $. Elles sont relativement inchangées par rapport à celles de 49 millions $ inscrites en 2011.

Des charges de restructuration de 36 millions $ ont été comptabilisées, essentiellement en lien avec les provisions constituées en prévision de la restructuration et de la réduction progressive des activités du secteur du crédit à la consommation de la banque.

PLUS:pc