NOUVELLES

Le Groupe BMTC, exploitant de Brault & Martineau et Tanguay, essuie une perte

04/05/2012 11:59 EDT | Actualisé 04/07/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Frappé entre autres par les pertes d'emplois et la hausse de la TVQ, le Groupe BMTC (TSX:GBT.A), propriétaire des magasins Brault & Martineau et Ameublements Tanguay, est tombé dans le rouge au premier trimestre.

Au cours de la période qui a pris fin le 31 mars, le détaillant a essuyé une perte nette de 1,76 million $ (quatre cents par action), alors qu'il avait dégagé des profits nets de 2,81 millions $ (cinq cents par action) pendant le trimestre correspondant de l'an dernier.

C'est la première fois depuis au moins 1997 que BMTC subit une perte trimestrielle.

Les revenus ont reculé de 5,2 pour cent pour se chiffrer à 154,8 millions $.

Dans son rapport de gestion, publié tard jeudi soir, l'entreprise montréalaise soutient que les mauvais résultats s'expliquent par l'augmentation du taux de la taxe de vente du Québec, le «resserrement du crédit», les «nombreuses pertes d'emplois» et la diminution «importante» du pouvoir d'achat des consommateurs.

Pour s'adapter au contexte économique, BMTC a converti, il y a un mois, ses quatre centres de liquidation Brault & Martineau en magasins Economax. L'objectif est d'«offrir aux consommateurs un choix de produits plus abordables», indique-t-on.

L'entreprise dit «demeurer confiante» que grâce à sa «gestion efficace», à son «leadership» sur le marché et à sa solidité financière, elle pourra poursuivre ses «campagnes publicitaires agressives même dans un marché plus difficile» et obtenir des résultats financiers «supérieurs» à ceux de ses concurrents.

L'action de BMTC a perdu 2,5 pour cent vendredi pour clôturer à 19,71 $, à la Bourse de Toronto.

PLUS:pc