NOUVELLES

L'ancien magnat de la presse Conrad Black est arrivé au Canada (médias)

04/05/2012 03:31 EDT | Actualisé 04/07/2012 05:12 EDT

L'ancien magnat de la presse Conrad Black est arrivé vendredi au Canada où il a été vu à sa résidence de Toronto, quelques heures après avoir été libéré d'une prison américaine puis expulsé par les autorités du pays, selon des images diffusées par des chaînes canadiennes.

Des journalistes de la chaîne publique CBC l'ont aperçu alors qu'il était accueilli par sa femme, Barbara Amiel, qui l'a embrassé et a marché avec lui dans sa propriété de Toronto.

En 2001, Conrad Black avait renoncé à sa citoyenneté canadienne afin de devenir Britannique et de pouvoir siéger à la Chambre des Lords, mais il a demandé et obtenu récemment un permis de séjour temporaire d'un an au Canada.

M. Black purgeait dans une prison de Floride (est) une peine d'emprisonnement pour fraude et obstruction à la justice.

Dans un bref communiqué, l'Agence d'immigration et des douanes des Etats-Unis (ICE) a indiqué vendredi avoir "renvoyé M. Conrad Black au Canada en accord avec l'arrêté d'expulsion final".

La nouvelle du retour au Canada de M. Black, 67 ans, a suscité beaucoup de réactions dans le pays. Selon CBC, le leader du Nouveau Parti démocratique (opposition), Thomas Mulcair, a accusé le gouvernement canadien d'avoir offert à Conrad Black un traitement de faveur en lui permettant de revenir au pays. Le ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration, Jason Kenney, a assuré en réponse qu'il n'y avait pas eu "d'ingérence politique" dans cette affaire, a indiqué la chaîne en anglais.

mlj/jl/sf

PLUS:afp