NOUVELLES

L'Allemagne plaide à l'ONU pour traquer les terroristes sur internet

04/05/2012 04:12 EDT | Actualisé 04/07/2012 05:12 EDT

Le ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle a demandé vendredi à l'ONU une meilleure coopération internationale pour contrer l'usage d'internet par des terroristes.

"L'internet est de plus en plus utilisé abusivement par des groupes terroristes pour se financer et recruter", a souligné M. Westerwelle lors d'un débat au Conseil de sécurité sur la lutte antiterroriste.

"La menace terroriste évolue et nous devons adapter nos réponses", en particulier "en éliminant les cachettes virtuelles et en contrant le prosélytisme", a expliqué le ministre.

Il cependant indiqué que cette traque ne devait être menée au détriment des libertés fondamentales. "Nous ne pouvons pas protéger nos valeurs en les sacrifiant", a-t-il affirmé.

Au cours du même débat, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a proposé de créer au sein des Nations unies un poste de coordinateur de la lutte antiterroriste. Plusieurs pays, dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France, ont acceuilli favorablement cette initiative qui doit encore faire l'objet de discussions.

A l'issue de ce débat, les 15 pays membres du Conseil ont adopté une déclaration qui réaffirme leur "condamnation ferme et catégorique du terrorisme sous toutes ses formes" et souligne "le lien de plus en plus étroit, dans de nombreux cas, entre terrorisme et criminalité transnationale organisée".

Le Conseil se déclare aussi inquiet de l'augmentation du nombre des "enlèvements et prises d'otages auquels se livrent des groupes terroristes dans le but de lever des fonds ou d'obtenir des concessions politiques".

La déclaration souligne que "les terroristes utilisent de plus en plus (..) les nouvelles technologies de l'information, notamment internet, à des fins de recrutement et d'incitation", ainsi que pour se financer et préparer des attentats.

avz/sf

PLUS:afp