Huffpost Canada Quebec qc

Seulement 115 000 emplois ont été créés aux États-Unis en avril

Publication: Mis à jour:
UNEMPLOYMENT REPORT
.

WASHINGTON - Les employeurs américains ont réduit la cadence d'embauche pour un deuxième mois consécutif en avril, un rappel brutal que l'économie du pays demeure fragile.

Même si le taux de chômage a glissé à 8,1 pour cent — seulement parce que de nombreux chômeurs ont renoncé à dénicher un boulot — la faiblesse du marché de l'emploi complique la tâche du président Barack Obama en novembre, puisqu'il risque de faire campagne pour sa réélection avec le taux de chômage le plus élevé depuis la Deuxième Guerre mondiale.

Le département du Travail des États-Unis a indiqué vendredi que seulement 115 000 emplois avaient été créés le mois dernier, contre 154 000 en mars. Le rythme a nettement ralenti depuis le début de l'année.

Le taux de chômage a perdu un point de pourcentage depuis août 2011 et se situe maintenant à son niveau le plus faible des trois dernières années. En avril, le pourcentage d'adultes sans emploi qui se cherchaient du travail a reculé à son seuil le plus bas en plus de 30 ans.

Ces deux derniers mois, plus de 500 000 Américains ont cessé de rechercher un emploi et ne sont techniquement plus considérés comme des chômeurs. Plusieurs d'entre eux sont découragés des perspectives. Plus de cinq millions d'Américains sont sans emploi depuis six mois ou plus, un nombre exceptionnellement élevé près de trois ans après le début de la reprise.

Le républicain Mitt Romney, probable adversaire de M. Obama pour l'élection de novembre, s'en est pris à la modeste croissance de l'emploi.

«Cela est bien moindre que ce ne devrait l'être dans une reprise normale», a affirmé M. Romney sur les ondes du réseau télévisé Fox. «Plus de personnes quittent la population active qu'il n'y en a qui se trouvent un emploi. Ce n'est pas une amélioration.»

Les employeurs américains avaient créé, en moyenne, 252 000 emplois par mois entre décembre et février, ce qui permettait d'espérer une relance solide de l'économie. La moyenne a toutefois chuté à seulement 135 000 nouveaux emplois au cours des deux derniers mois. C'est inférieur au rythme de 164 000 nouveaux emplois par mois de l'an dernier.

Cela pourrait vouloir dire que le coût élevé du carburant et la faible croissance des revenus continuent à peser lourd sur la reprise.

L'économie américaine a besoin de 125 000 nouveaux emplois par mois simplement pour accommoder la croissance de la population. Il en faut habituellement deux fois plus, sur une base constante, pour abaisser rapidement le taux de chômage.

Les économistes interrogés par l'Associated Press anticipent toutefois la création, en moyenne, de 177 000 emplois par mois d'ici la fin de l'année, ce qui devrait réduire le taux de chômage à environ 7,9 pour cent.

L'économiste Sal Guatieri, de la BMO, a précisé que les secteurs de la vente au détail et manufacturier n'avaient créé qu'un nombre modeste d'emplois en avril, tandis que le secteur de la construction en a perdu pour un troisième mois consécutif.

Sur le web

Baisse inattendue du chômage officiel aux Etats-Unis en avril

Les Etats-Unis ont crée moins d'emplois que prévu en avril

USA : hausse moins forte que prévu des créations d'emplois en avril

Baisse en trompe-l'œil du taux de chômage aux Etats-Unis

Marché: incertitudes sur les chiffres de l'emploi américain.