NOUVELLES

Brooks Laich et les Capitals ne sont pas encore éliminés, les Rangers sont prêts

04/05/2012 05:31 EDT | Actualisé 04/07/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - Difficile de blâmer l'attaquant des Capitals de Washington Brooks Laich — ou n'importe quel autre joueur de l'équipe qui a participé au match de mercredi qui s'est soldé par une défaite des Capitals en troisième période de prolongation — de vouloir récupérer un peu de sommeil.

En somnolant, Laich a vécu un horrible cauchemar.

«Je me suis réveillé et pour une raison quelconque, je croyais que la saison était terminée. Je dormais profondément — un long sommeil profond — et je croyais que la saison était finie, a raconté Laich vendredi. Et puis je me suis rappelé que nous avons simplement perdu un match de hockey et que tirons de l'arrière 2-1. Nous sommes toujours dans une bonne position.»

Oui Brooks, une équipe a besoin de quatre victoires pour remporter une série, donc les Capitals devront encore affronter les Rangers de New York à quelques occasions, dont lors du match no 4, samedi, à Washington. Les Rangers, qui ont terminé au premier rang de l'Association Est, mènent la série demi-finale 2-1, grâce à une victoire de 2-1 acquise en troisième période de prolongation, mercredi.

L'entraîneur-chef des Rangers John Tortorella a utilisé moins de joueurs pendant plus de temps que son vis-à-vis Dale Hunter, qui a opté pour ménager ses troupes en utilisant plus de joueurs.

Tortorella s'est impatienté quand on l'a questionné sur les séquelles physiques sur ses joueurs, affirmant: «Nous allons bien.»

Les Capitals espèrent pour leur part que la tendance va se poursuivre: ils n'ont pas perdu deux matchs d'affilée en plus d'un mois.

«Nous sommes plus forts mentalement. Nous avons fait face à beaucoup d'adversité au cours de la saison. Quand les choses sont difficiles pour l'ensemble du groupe, nous nous fions à notre système, a noté l'attaquant des Capitals Matt Hendricks. Nous ne commençons pas à tricher, comme nous le faisions avant. À cette époque, quand nous accordions un ou deux buts nous commencions à jouer de manière individuelle. Nous tentions de résoudre le problème seul. Maintenant, nous nous fions à notre système, à nos coéquipiers, et c'est bénéfique.»

Neuf des 10 matchs éliminatoires des Capitals se sont décidés par un but.

Cinq de ces rencontres sont allées en prolongation.

«Ça nous garde dans le match. Nous devons rester intense. Ça vous garde dans l'instant présent. Une petite erreur peut être fatale. C'est plaisant de jouer ce genre de match. C'est de ce genre de match auquel vous rêvez, a déclaré l'attaquant des Capitals Jason Chimera. Je ne vais pas vous mentir, ce serait agréable de se forger une avance de 5-0 en première et filer avec la victoire. Mais je ne m'attends pas à ce genre de match.»

PLUS:pc