NOUVELLES

Attentat au Daguestan: les autorités russes évoquent la piste islamiste

04/05/2012 09:53 EDT | Actualisé 04/07/2012 05:12 EDT

MAKHATCHKALA, Russie - Les autorités russes ont évoqué la piste de l'insurrection islamiste, vendredi, pour expliquer le double attentat à la voiture piégée de la veille qui a fait au moins 13 morts et de nombreux blessés à Makhatchkala, capitale de la République du Daguestan, dans le sud-ouest de la Russie.

Plus de 130 personnes ont été hospitalisées, dont 16 dans un état critique, a précisé Kazanfar Kourbanov, médecin en chef du ministère des Situations d'urgence au Daguestan.

Les bombes dissimulées dans deux véhicules ont explosé devant un poste de police jeudi soir. La première explosion s'est produite lorsqu'une voiture s'est arrêtée pour un contrôle d'identité. Une camionnette garée à proximité a explosé 25 minutes plus tard alors que des soldats, des enquêteurs et des pompiers s'étaient rassemblés sur les lieux de la première déflagration, selon les autorités. Sept policiers et trois pompiers ont été tués.

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur du Daguestan, Viatcheslav Gasanov, a évoqué la thèse d'une attaque coordonnée visant la police. La première explosion avait une puissance équivalente à 30 kilos de TNT et la deuxième contenait environ 50 kilos d'explosifs, a-t-il précisé.

Selon les enquêteurs, il pourrait s'agir d'attentats-suicide menés par deux kamikazes. Les restes d'un homme et d'une femme ont été retrouvés près des deux véhicules.

Des rebelles islamistes mènent souvent des attaques au Daguestan, mais les attentats à la bombe comme ceux de jeudi restent rares dans cette République du Caucase russe.

PLUS:pc