NOUVELLES

Réconciliation palestinienne: rencontre Hamas-Fatah au Caire sans résultat

03/05/2012 07:01 EDT | Actualisé 03/07/2012 05:12 EDT

Le chef du Hamas Khaled Mechaal et un dirigeant du Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas se sont rencontrés mercredi soir au Caire sans parvenir à des progrès sur la réconciliation nationale, a affirmé à l'AFP un responsable palestinien.

M. Mechaal et le numéro deux du Hamas, Moussa Abou Marzouk, ont discuté avec le responsable du Fatah, Azzam al-Ahmad, "de la possibilité de faire avancer le dossier de la réconciliation, en particulier du gouvernement d'entente nationale sur la base de la déclaration de Doha, mais la rencontre n'a rien donné de nouveau", a précisé ce responsable sous le couvert de l'anonymat.

MM. Abbas et Mechaal sont convenus le 6 février à Doha que le président palestinien dirige le gouvernement transitoire d'indépendants chargé d'organiser des élections, comme le prévoit l'accord de réconciliation, mais cette décision, contestée au sein du Hamas, est restée inappliquée.

Lors de cette réunion de plus de deux heures, en présence des responsables égyptiens chargés de la réconciliation, le Fatah "a insisté sur l'importance d'autoriser la Commission électorale à reprendre ses opérations dans la bande de Gaza afin que le président Abbas puisse entamer les procédures pour former le gouvernement, et fixer une date pour les élections", selon la même source.

De son côté, le Hamas a estimé possible de "surmonter la question de la Commission électorale" après la formation du gouvernement transitoire, a-t-on ajouté.

Le responsable palestinien a indiqué ne s'attendre à aucune avancée vers la réconciliation avant la conclusion des élections internes du Hamas, qui doivent s'achever vers la mi-mai.

M. Mechaal, venu au Caire pour des entretiens avec des dirigeants du Hamas et des responsables égyptiens, est ensuite reparti pour Doha où il réside, a-t-on ajouté.

Il a notamment rencontré mardi Ahmad Jaabari, le chef des opérations militaires des Brigades Ezzeddine al-Qassam, branche armée du Hamas, a indiqué à l'AFP une source de sécurité égyptienne.

M. Jaabari a été élu au bureau politique du Hamas pour Gaza, a-t-on appris récemment de sources au sein du mouvement.

Le scrutin se déroule parallèlement et en secret dans quatre "circonscriptions": Cisjordanie, bande de Gaza, à l'étranger et parmi les militants dans les prisons israéliennes

Des dirigeants du Hamas, en particulier à Gaza, critiquent la ligne de Khaled Mechaal, accusé d'avoir consenti trop de concessions pour la réconciliation, en se disant prêt à "donner une chance" aux négociations avec Israël, ou en se ralliant au mot d'ordre de "résistance populaire pacifique".

Le Fatah et le Hamas, qui gouvernent respectivement les zones autonomes de Cisjordanie et Gaza, ont conclu le 27 avril 2011 au Caire un accord de réconciliation, dont la plupart des clauses sont restées lettre morte et les échéances constamment repoussées.

az-sa-sst/agr/vl

PLUS:afp