NOUVELLES

Rangers-Capitals: ça repart ce samedi, après le marathon de mercredi

03/05/2012 07:38 EDT | Actualisé 03/07/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - Les Rangers de New York ont disputé l'équivalent de deux matches pour obtenir un seul gain contre les Capitals de Washington, mercredi.

Chaque équipe a marqué un but au deuxième vingt avant d'être blanchie pendant 83 minutes, après quoi Marian Gaborik a donné une victoire de 2-1 aux Rangers, à 14:41 de la troisième période de prolongation.

Si le résultat du match avait scellé l'issue de la série, l'entraîneur des Rangers, John Tortorella, aurait sans doute montré plus d'enthousiasme. Mais pour lui, ce gain a simplement reflété le type d'effort acharné qu'il fallait pour prendre l'avance 2-1 dans cette série âprement disputée.

«Ce n'est qu'un seul match, a dit Tortorella en appel-conférence, jeudi. Vous en retirez le positif et vous essayez de garder le 'momentum'.»

Le quatrième match aura lieu samedi, encore une fois à Washington.

Les Capitals étaient en déficit 1-2 dans leur série de premier tour contre Boston, avant de l'emporter en sept matches, alors ils n'ont pas de raison de croire que cette défaite soit insurmontable.

«Nous avons confiance en nous, a dit Troy Brouwer. Nous avons très fait en les limitant à un but pendant l'équivalent de presque deux matches. Si nous continuons à jouer de la même façon, soit de créer de l'attaque, de bloquer des tirs et de jouer du bon hockey réfléchi, nous allons avoir du succès.»

Comme joueur, l'entraîneur des Capitals Dale Hunter avait déjà disputé un match de quatre prolongations, avant le marathon de mercredi. Il est sorti perdant les deux fois, mais ni l'un ni l'autre des matches n'a mis fin à une série.

«Un match de trois prolongations, ça reste quelque chose de spécial, a dit Hunter. Cela dit, ce n'est qu'un seul match, et il faut en rebondir.»

Gaborik a mis fin au débat à la 115e minute. Le match a commencé à 19h40 et s'est terminé à minuit et quart.

PLUS:pc