NOUVELLES

Pujols et Guillen parmi les histoires qui ont fait les manchettes en avril

03/05/2012 12:55 EDT | Actualisé 03/07/2012 05:12 EDT

CHICAGO - Albert Pujols n'a pas de circuit. Et c'est seulement l'une des inquiétudes des Angels de Los Angeles. Par contre, leurs voisins les Dodgers n'ont pas de ces problèmes, eux qui connaissent un excellent départ, sur et hors du terrain.

Il y a eu de la politique à Miami, de la puissance au Texas et de la perfection pour les White Sox à Seattle. Il y a quelques surprises dans les classements — au sommet et en bas de tableau.

Le premier mois de la saison au Baseball majeur a fourni bien du matériel pour alimenter les discussions.

«Je sais que je peux frapper des circuits, a dit Pujols au cours de la plus longue léthargie de sa carrière. Quand ça se produira, je ne sais pas.»

Personne ne le sait et ça rend les partisans des Angels légèrement nerveux alors qu'ils ont amorcé la saison en ayant de grandes attentes. Pujols et le lanceur C.J. Wilson ont été acquis sur le marché des joueurs autonomes cet hiver, faisant des Angels l'un des favoris pour mettre fin au règne des Rangers dans l'Ouest de l'Américaine. Mais le club de Mike Scioscia a perdu 14 de ses 20 premières parties et ont commencé le mois de mai en dernière place dans cette section.

La plus longue séquence sans circuit de Pujols se chiffre à 32 matchs et 130 présences avant les matchs de jeudi. La relève des Angels l'a bien «aidé» également: elle a bousillé six avances en avril seulement et les releveurs de l'équipe montrent une moyenne de 4,06.

Pendant que les Angels cherchent des réponses, tout va pour le mieux pour leurs voisins du sud de la Californie.

Menés par Matt Kemp, les Dodgers ont gagné 17 de leurs 24 premiers matchs pour s'emparer des commandes de l'Ouest de la Nationale. L'ère tumultueuse du propriétaire Frank McCourt a aussi pris fin quand il a accepté de vendre l'équipe à un groupe dont fait partie l'ex-vedette des Lakers Magic Johnson.

«Je crois que les partisans de Los Angeles sont plutôt excités à propos des nouveaux propriétaires et de tout ce qu'ils apporteront, a dit Kemp, qui a frappé 12 circuits et 25 points produits en avril. En autant que Los Angeles soit heureux, je suis heureux.»

Par contre, il était difficile de trouver des partisans heureux à Miami quand le nouveau gérant des Marlins, Ozzie Guillen, a déclaré à Time Magazine qu'il admirait Fidel Castro, soulevant l'ire de la communauté cubaine du sud de la Floride.

Les Marlins ont réagi rapidement, suspendant guillen pour cinq rencontres et le loquace gérant a parlé de cet épiosde comme de la plus grosse bourde de sa carrière au cours d'une conférence de presse émotive. La tension a un peu diminué vers la fin du mois et on a alors pu parler du difficile début de saison des Marlins.

«Vous ne gagnez pas le championnat en avril, mais vous pouvez le perdre, a dit Guillen mardi. Maintenant, avril est terminé. C'est un nouveau mois. Espérons qu'il sera bon pour nous.»

L'inauguration du Marlins Ballpark fait partie des belles images d'avril. Une autre est celle de Philip Humber à genoux près de son monticule au Safeco Field, un mélange de choc et de joie dans le visage après avoir lancé son match parfait pour les White Sox. Il est revenu sur terre à son prochain départ contre les Red Sox, mais les parties parfaites sont éternelles.

«Je n'ai aucune idée de ce que mon nom fait dans cette liste, a-t-il dit quelques moments après son coup d'éclat, mais je suis heureux qu'il s'y trouve.»

Les Red Sox ont marqué avril avec les célébrations du 100e anniversaire du Fenway Park, mais aussi par leur mauvais début de saison sous leur nouveau gérant, Bobby Valentine.

L'équipe de Valentine est l'une des puissances habituelles du Baseball majeur qui souhaitent rebondir en mai: la rotation des Yankees a été inconstante et les Phillies ne montrent pas leur punch habituel avec Chase Utley et Ryan Howard tenu à l'écart par les blessures.

Par contre, Washington peut enfin espérer avec son noyau de jeunes joueurs prometteurs. Les Nationals sont près de la tête dans l'Est de la Nationale.

Puis, il y a les suspects habituels. Les Rangers, doubles champions en titre de l'Américaine, ont frappé 36 circuits en avril et mènent l'Ouest de l'Américaine, tandis que les Cards de St. Louis, champions de la Série mondiale, occupaient aussi la tête de leur section au 1er mai.

Et si vous pensez que ça ne peut ps être plus fou en mai, sachez que Johnny Damon a joué son premier match pour les Indians mercredi, et que Hideki Matsui et Manny Ramirez pourraient revenir au jeu plus tard ce mois-ci.

PLUS:pc