Mitt Romney gagne du terrain dans deux Etats cruciaux face à Obama

AFPQC  |  Par Publication: 3/05/2012 15:15 Mis à jour: 3/05/2012 16:23

Débarrassé de ses adversaires républicains, Mitt Romney se concentre sur les Etats décisifs pour la présidentielle de novembre, au moment où un sondage montre qu'il gagne du terrain face au président démocrate sortant Barack Obama dans deux de ces Etats.

"L'élection générale (de novembre) est lancée, et au moins dans l'Ohio (nord) et la Floride (sud-est), ils sont à égalité parfaite", a dit Peter Brown directeur adjoint de l'institut de sondage de l'Université de Quinnipiac, lors d'un point presse jeudi.

Selon un sondage de l'Université de Quinnipiac, le républicain Mitt Romney a renforcé ses positions dans ces deux Etats où les candidats se livreront une bataille sans merci jusqu'à l'élection du 6 novembre pour tenter de séduire les électeurs indécis ou centristes. De son côté, M. Obama a consolidé son avance en Pennsylvanie (est).

Le sondage place Mitt Romney à 44% d'intentions de vote contre 43% en Floride. Le candidat républicain efface ainsi le retard de sept points qu'il accusait il y a cinq semaines.

Dans l'Ohio (nord) --un Etat où aucun président républicain élu n'a jamais perdu-- l'avance de six points de pourcentages dont M. Obama bénéficiait a diminué au profit de son adversaire et le président ne mène plus que de deux points.

"Mitt Romney a éclipsé l'avance du président Obama dans l'Ohio et en Floride de telle façon que ces deux Etats représentent maintenant des chances égales (pour les deux candidats), ce qui représente un tournant par rapport à la fin du mois de mars lorsque le président bénéficiait d'une avance", a souligné Peter Brown.

Conscient de l'enjeu de ces Etats cruciaux, M. Obama a déjà voyagé quatre fois cette année dans l'Ohio et en Floride.

Samedi, il se rendra de nouveau dans l'Ohio. Il se rendra aussi en Virginie (est) un Etat qu'il avait remporté en 2008 et qui est susceptible de basculer dans l'escarcelle républicaine.

"La bonne nouvelle pour le président est qu'il dispose d'une avance de huit points en Pennsylvanie (est), et s'approche de la marge de 11 points qu'il avait lorsqu'il a remporté l'Etat en 2008", a ajouté M. Brown.

A six mois de l'élection présidentielle, les états-major de campagne se concentrent aussi sur des Etats-clés comme le Colorado, le Michigan, le Nevada, le New Hampshire et la Caroline du Nord.

M. Brown attribue la poussée de M. Romney en Floride et dans l'Ohio au fait qu'il est désormais perçu comme le candidat investi et qu'il ne subit plus les attaques de ses adversaires républicains. Par ailleurs, il précise que "l'optimisme des électeurs au sujet de l'économie s'est stabilisé".

Les électeurs de Floride et de l'Ohio estiment que le multimillionnaire et ancien gouverneur du Massachusetts Mitt Romney, serait mieux à même de gérer les questions économiques. En Pennsylvanie, ils sont divisés, selon le sondage qui a porté sur un échantillon de 1.100 électeurs dans chaque Etat et qui possède une marge d'erreur de plus ou moins 2,9 points de pourcentages.

Après plusieurs mois de bataille fratricide entre républicains, M. Romney engrange les ralliements de ses ennemis d'hier. Mercredi, Newt Gingrich a quitté la course républicaine à la Maison Blanche en laissant entendre qu'il allait soutenir Mitt Romney.

Jeudi, c'était au tour de Michele Bachmann de soutenir M. Romney. L'ex-candidate a estimé dans un communiqué que Mitt Romney représentait "la dernière chance d'empêcher l'Amérique d'aller +de l'avant+ droit dans le précipice", une allusion au dernier slogan de campagne de Barack Obama ("en avant").

mlm-emp/bar/lb

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Patrick White  |