NOUVELLES

Les Roms sont discriminés en Europe, soutient-on en comité parlementaire

03/05/2012 07:23 EDT | Actualisé 03/07/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Une avocate des Roms a déclaré à des parlementaires canadiens que les Roms faisaient face, dans certaines parties d'Europe, à des conditions semblables à celles de l'Apartheid à la suite de centaines d'années de discrimination.

Gina Csany-Robah, la directrice exécutive du seul centre communautaire Rom du Canada, à Toronto, a expliqué à un comité de la Chambre des communes que le fait d'affirmer que les Roms n'étaient pas de vrais réfugiés était un mensonge.

S'exprimant avec passion, elle a pressé le gouvernement conservateur de modifier une loi qui facilitera le rejet des demandes de statut de réfugié en provenance des pays désignés sécuritaires par le ministère.

Le ministre de l'Immigration, Jason Kenney, a pris en exemple le grand nombre de demandes de statut de réfugié en provenance de Hongrie pour caractériser le système comme étant dysfonctionnel.

Selon lui, des gens voulant profiter du système et des responsables de trafic d'êtres humains abusent du système canadien d'immigration.

Pour Mme Csany-Robah, une Rom d'origine canadienne, il ne fait toutefois pas de doute que les Roms sont traités avec autant de discrimination au Canada qu'à travers l'Europe.

Le conservateur Rick Dystra a souligné lors de la séance du comité que 95 pour cent des demandeurs roms de statut de réfugié ne se présentaient même pas à leur première audience devant la Commission de l'immigration et du statut de réfugié.

PLUS:pc