NOUVELLES

Le policier de Gatineau Jean Lacasse fait face à des accusations criminelles

03/05/2012 11:05 EDT | Actualisé 03/07/2012 05:12 EDT

GATINEAU, Qc - Le sergent-détective Jean Lacasse, du Service de police de la ville de Gatineau (SPVG), fait face à des accusations d'entrave au travail des policiers, de fabrication de preuve, d'entrave à la justice et de vol de moins de 5000 $.

«On parle de vol d'argent en espèces et de fabrication de faux, de manipulation des pièces à conviction», a expliqué jeudi le directeur du SPVG, Mario Harel, en entrevue à La Presse Canadienne.

Les accusations contre le policier de 44 ans font suite à une enquête menée en 2011 par la Division des normes professionnelles et des affaires internes du SPVG.

En mars de cette année-là, la Division avait été informée de faits anormaux à propos de pièces à conviction liées à une opération policière. À la suite d'une enquête administrative, la direction du SPVG a informé le ministère de la Sécurité publique d'allégations criminelles entourant ces événements.

«Nous avons reçu, du ministère, la consigne de faire nous-mêmes l'enquête sur le policier en question», a précisé M. Harel.

Les accusations concernent des actions qui ont été posées entre mai 2009 et mars 2011. Le sergent-détective Lacasse a été arrêté le 13 décembre 2011.

«Les gestes de M. Lacasse ont été faits dans une enquête qui est terminée. La cause a suivi son cours devant la justice et le dossier est fermé», a affirmé M. Harel.

Depuis son arrestation, M. Lacasse a été assigné à des tâches administratives. Il comparaîtra en cour le 19 juin prochain au palais de justice du district de Hull, à Gatineau.

M. Lacasse cumule environ 20 ans de service au SPVG.

PLUS:pc