NOUVELLES

L'armée égyptienne met en garde contre toute menace contre le ministère de la Défense

03/05/2012 08:54 EDT | Actualisé 03/07/2012 05:12 EDT

L'armée égyptienne a mis en garde jeudi contre toute menace contre le ministère de la Défense, à la veille d'une manifestation prévue pour protester contre les dernières violences ayant eu lieu près de ce bâtiment officiel.

"La responsabilité, le devoir, la loi et le droit de légitime défense ainsi que l'honneur militaire imposent aux membres des forces armées de défendre le ministère de la Défense et les installations militaires car elles sont un symbole de l'honneur militaire et du prestige de la nation", a déclaré le général Mokhtar el-Molla, membre du Conseil suprême des forces armées.

"Si quelqu'un s'approche de (ces installations), il en sera responsable", a-t-il ajouté, lors d'une conférence de presse.

Mercredi à l'aube, des assaillants non identifiés, accusés d'être des hommes de main en civil agissant sur commande, ont attaqué des manifestants rassemblés depuis plusieurs jours pour réclamer le départ de l'armée du pouvoir, selon des sources des services de sécurité et des témoins.

Les deux camps ont échangé pendant des heures des jets de pierres et des cocktails molotov, tandis que des personnes, le corps en sang, étaient battues à coups de barres de fer. Des coups de feu ont également été entendus.

Neuf personnes ont été tuées et 168 blessées, a indiqué l'armée jeudi. Des médecins de l'hôpital de campagne avaient fait état de 20 morts.

En réaction à ces violences, des groupes, dont les jeunes du 6-Avril, ont appelé à une manifestation de masse vendredi.

mon-iba/feb

PLUS:afp