Un jeune Américain oublié dans sa cellule de prison pendant quatre jours

Publication: Mis à jour:

LOS ANGELES - Un jeune Américain a survécu pendant quatre jours dans une cellule où il avait été oublié par la police en buvant sa propre urine, a révélé mercredi l'agence anti-drogue américaine (DEA).

Daniel Chong, un étudiant de 23 ans, a été arrêté avec huit autres personnes lors d'un coup de filet antidrogue le 21 avril, mais au lieu de ressortir libre après avoir été interrogé, il a été oublié dans une petite cellule, a expliqué la DEA dans un communiqué.

Lors du coup de filet, la police a saisi des armes, des munitions et de la drogue. Neuf personnes ont été interpellées et conduites au siège de la DEA à San Diego (Californie, ouest) où elles ont été enfermées provisoirement dans plusieurs cellules du bâtiment.

"Sept suspect ont été conduits dans une prison du comté, un a été libéré et (Chong), accidentellement, est resté dans sa cellule", a indiqué la DEA.

Malgré les cris et les coups donnés contre la porte et les parois de la cellule, personne ne s'est rendu compte qu'il avait été oublié dans sa cellule jusqu'à mercredi de la semaine dernière, a révélé l'étudiant à la chaîne NBC.

Celui-ci a indiqué qu'il avait dû boire sa propre urine et qu'à un certain moment il avait même tenté de se suicider en se coupant les veines avec les verres de ses lunettes.

Il a été transporté dans un hôpital où il a été maintenu dans une unité de soins intensifs pendant trois jours.

La DEA n'a pas expliqué comment ses agents avaient pu perdre sa trace et ne pas entendre ses appels au secours.

"L'agence prévoit de revoir en profondeur ce qui s'est passé et les procédures de placement en détention", indique le bulletin officiel de l'agence.

L'étudiant a dit avoir l'intention de porter plainte contre la DEA pour mauvais traitements.

Sur le web

Etats-Unis: oublié dans une cellule, il boit son urine pour survivre

Etats-Unis: oublié dans une cellule, il boit son urine pour ...