L'Orchestre symphonique de Montréal entre en mode festif

AFPQC  |  Par Publication: 3/05/2012 15:57 Mis à jour: 3/05/2012 17:07

L'Orchestre symphonique de Montréal (OSM), l'un des plus prestigieux au monde, entrera dans la danse des grands festivals d'été de la métropole québécoise en lançant un nouvel événement "festif" pour abolir la frontière entre artistes et amateurs, a annoncé jeudi son chef Kent Nagano.

Chaque année, Montréal bat au rythme du festival international de jazz, du festival d'humour "Juste pour Rire", des FrancoFolies et d'une myriade d'autres événements culturels qui confèrent à la ville une énergie unique, prisée des touristes américains et européens.

Le grand orchestre montréalais restait toutefois jusqu'à présent sur la ligne de touche de ces festivités, jouant dans des festivals de musique classique en région ou dans des parcs, mais sans plus.

"Où est l'OSM dans tout ce grand tableau? J'ai voulu et rêvé que l'OSM puisse avoir sa place dans cette grande tradition qui est en train de s'établir l'été, et de susciter cette joie de vivre, cette excitation", a déclaré M. Nagano, aussi chef de l'Opéra d'Etat de Bavière --Bayerische Staatsoper-- et ancien directeur de l'Opéra de Lyon.

Pour s'inscrire dans l'esprit "festif" de la métropole, l'orchestre montréalais va inviter au mois d'août les amateurs de musique à passer une journée avec les musiciens qui offriront 20 concerts de 45 minutes chacun.

"On essaie de former une nouvelle tradition" en brisant les barrières entre les artistes et les spectateurs, a dit à l'AFP le maestro qui a invité les Allemands Christian Tetzlaff (violon), Tanja Tetzlaff (violoncelle) et Lars Vogt (piano), ainsi que le baryton français François Le Roux.

L'orchestre montréalais pourrait rejouer la partition si ce premier mouvement estival sonne juste, voire exporter l'événement jusqu'en Europe. "Tout est possible... Il y a de l'admiration pour ce qu'on fait ici", a laissé entendre M. Nagano.

L'orchestre avait inauguré en septembre sa nouvelle salle de concert à l'enceinte courbe, un "stradivarius" selon M. Nagano, qu'il doit maintenant faire vibrer.

Depuis l'inauguration de cette salle de 1.900 places, l'orchestre a presque toujours joué à guichets fermés, a indiqué la direction de l'ensemble.

gl/jl/sam

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Catherine Levesque  |