NOUVELLES

Duel judiciaire entre François-Henri Pinault et Linda Evangelista à New York

03/05/2012 06:33 EDT | Actualisé 03/07/2012 05:12 EDT

La top model Linda Evangelista et l'homme d'affaires François-Henri Pinault se sont affrontés jeudi devant un tribunal new-yorkais sur la pension alimentaire qu'il devra lui verser pour leur fils de 5 ans, une somme qui pourrait atteindre des records.

Linda Evangelista, ont expliqué les avocats de François-Henri Pinault, a établi une liste de dépenses mensuelles de 46.000 dollars (35.000 euros). De quoi financer notamment un garde du corps, un chauffeur et une nounou 24 heures sur 24 pour le petit Augustin, surnommé "Augie".

L'avocat de la top model, William Beslow, a contesté ce chiffre, mais n'a donné aucune précision sur le montant réclamé par la mannequin canadienne, qui, lunettes noires et talons aiguilles Louboutin, est arrivée avec 15 minutes de retard à l'audience, au tribunal des affaires familiales de Manhattan.

Pendant plus d'une heure, M. Pinault, 49 ans, le premier à témoigner sous serment, a été pressé de questions par M. Beslow, qui a souligné qu'il était un homme "incroyablement riche", et lui a fait décrire ses fonctions, les sociétés que possèdent le groupe PPR dont il est le patron, ses multiples résidences et les vacances luxueuses passées avec ses trois autres enfants mais jamais, a souligné l'avocat, avec Augustin, né en octobre 2006.

L'homme d'affaires français, qui s'exprimait en anglais et n'a pas eu le moindre regard pour la top model de 46 ans, a expliqué qu'il ne fréquentait Linda Evangelista que depuis quatre mois, et qu'ils n'avaient vraiment passé que sept jours ensemble, lorsqu'elle lui a annoncé sa grossesse début 2006.

"J'ai demandé à Linda quelles étaient ses intentions pour la grossesse, je ne la connaissais pas très bien", a-t-il expliqué, ajoutant qu'il avait respecté sa décision.

Mais "je n'ai pas été impliqué dans la décision d'avoir un bébé", a-t-il dit, affirmant qu'à l'époque, elle lui avait dit que s'il "ne voulait pas être impliqué dans l'éducation de cet enfant, elle comprendrait et en prendrait soin".

M. Pinault a reconnu qu'il avait alors rompu avec elle. "Mais je lui ai dit que je reconnaîtrais le bébé, ce que j'ai fait, et que je prendrais mes responsabilités, ce que j'ai fait".

François-Henri Pinault est marié depuis 2009 à l'actrice Salma Hayek, avec laquelle il a eu depuis une petite fille, Valentina, 4 ans. Il a deux autres enfants d'un précédent mariage.

Il a reconnu jeudi ne pas avoir versé de pension alimentaire pour Augustin, même si, a-t-il précisé, "j'ai été le premier en 2007 à poser la question".

Selon lui, il avait alors reçu "une proposition qui n'était pas raisonnable", avait fait une contre-proposition, sans réponse jusqu'au lancement de la procédure judiciaire l'an dernier.

L'interrogatoire du patron de PPR (qui possède notamemnt Saint-Laurent, Gucci, Sergio Rossi, Alexander McQueen, la Redoute, la Fnac...) doit se poursuivre vendredi.

L'audience doit durer quatre jours, durant lesquels Linda Evangelista doit également témoigner sous serment.

Si elle obtient la pension demandée, ce sera la plus élevée jamais accordée par un tribunal new-yorkais, selon les experts.

Jusqu'à présent, ce record est détenu par le rapper Sean "P. Diddy", condamné en 2005 à verser 19.000 dollars mensuels à son ancien amour de lycée Misa Hylton Brim, dont il a un fils de 18 ans, Justin.

bd/eg

PLUS:afp