NOUVELLES

Un sénateur américain rencontre des réfugiés syriens au Liban (responsable)

02/05/2012 08:58 EDT | Actualisé 02/07/2012 05:12 EDT

Un sénateur américain, Joe Lieberman, a rencontré mercredi des représentants de réfugiés syriens dans le nord du Liban et effectué une tournée à la frontière entre les deux pays, a affirmé à l'AFP un responsable local libanais.

M. Lieberman, à la tête d'une délégation, s'est rendu à la frontière en compagnie de l'armée libanaise, a indiqué Mahmoud Khazaal, un responsable de la localité libanaise frontalière de Mouqaiblé qui suit le dossier des réfugiés et qui a reçu la délégation chez lui.

Le sénateur américain a rencontré près de 25 représentants de réfugiés syriens dans la maison de M. Khazaal et s'est enquis de leurs conditions de vie.

"La délégation leur a demandé si les aides qui leur parvenaient étaient suffisantes et a promis de leur fournir une assistance", a indiqué le responsable.

De son côté, l'ambassade américaine au Liban s'est contentée de rapporter dans un communiqué que M. Lieberman, qui effectue une tournée régionale, a "discuté des relations bilatérales et de la situation en Syrie" lors de ses rencontres mercredi avec le président libanais, Michel Sleimane et le Premier ministre, Najib Mikati.

Le sénateur indépendant, qui vote avec le groupe démocrate à la chambre haute, est un proche du républicain John McCain. Les deux élus sont partisans d'une intervention internationale en Syrie qui pourrait comprendre des frappes aériennes contre les forces du président Bachar al-Assad.

Le régime de Damas mène une sanglante répression de la contestation depuis mars 2011.

Sa visite intervient parallèlement à celle du sous-secrétaire d'Etat aux Affaires du Proche-Orient, Jeffrey Feltman, dépêché à Beyrouth par la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

"Les Américains sont préoccupés par la situation des chrétiens dont le nombre diminue dans le monde arabe et suivent de près les répercussions de la situation en Syrie sur le Liban", a indiqué à l'AFP une source officielle libanaise.

Le Liban est divisé entre l'opposition, soutenue par Washington et hostile au régime syrien, et le camp du Hezbollah qui domine le gouvernement et qui est appuyé par Damas et Téhéran.

oi-kf-ram/sbh/jt

PLUS:afp