NOUVELLES

Syrie: le FMI prédit une contraction "significative" de l'économie en 2012

02/05/2012 06:31 EDT | Actualisé 02/07/2012 05:12 EDT

L'économie de la Syrie, un pays secoué par plus de 13 mois de violences et frappé de sanctions, devrait connaître une contraction "significative" en 2012, a annoncé mercredi un responsable du Fonds monétaire international (FMI).

"Nous nous attendons à une contraction du Produit intérieur brut (PIB) cette année", a déclaré à l'AFP le directeur du FMI pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, Masood Ahmed, ajoutant que la baisse devrait être "significative".

Le FMI ne fournit pas de statistiques sur l'économie syrienne en raison de l'absence de données et de l'incertitude politique dans le pays.

M. Ahmed a cité les violences et les sanctions de l'Union européenne (UE) sur les exportations pétrolières de la Syrie comme principales causes de la détérioration de la situation économique dans ce pays.

"Nous avons peu d'informations", a-t-il dit.

"La violence et le conflit ont à eux seuls, outre l'impact des sanctions, affecté l'activité économique" notamment l'activité commerciale et le flux des investissements étrangers directs, a-t-il ajouté.

En septembre, l'UE a interdit l'importation de brut syrien, une sévère mesure à l'encontre de Damas, dont 95% des exportations pétrolières sont absorbées par l'UE et lui procurent le tiers de ses recettes en devises.

La Suisse aussi a appliqué la sanction en interdisant l'importation, l'achat et le transport de pétrole et de produits pétroliers syriens.

M. Ahmed n'a pas fourni de statistiques sur l'économie syrienne en 2011. Il a indiqué qu'il y aurait eu plutôt "une stagnation économique", les sanctions à l'encontre de Damas n'étant intervenues qu'à la fin de l'année dernière.

Selon les données du FMI, le taux de croissance du PIB en Syrie était de 3,4% en 2010, contre 5,9% en 2009.

ak/tm/feb

PLUS:afp